Covid-19 : Le groupe « Serport » enregistre des pertes de près de 230 millions DA

Covid-19 : Le groupe

Le groupe de services portuaires (Serport) a enregistré des pertes de près de 230 millions DA depuis le début de la crise sanitaire et l’application des mesures préventives contre la pandémie du nouveau coronavirus, soit près de 1,4 % de son chiffre d’affaires annuel, a affirmé à l’APS le Président directeur général du groupe, Djelloul Achour.

Achour a indiqué que le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 16,09 milliards DA durant le premier trimestre de l’année en cours, contre 16,32 milliards DA durant la même période de l’année 2019.

La production du groupe a baissé à 28,63 millions de tonnes à la fin du premier trimestre 2020, contre une production estimée à 29,32 millions de tonnes durant le premier trimestre de l’année 2019, soit une différence de près de 693.000 tonnes.

S’exprimant sur la situation, M. Achour a souligné que la baisse du chiffre d’affaires était « minime », vu les droits « symboliques » versés par les entreprises de transport de voyageurs, actuellement à l’arrêt en application des mesures préventives prises par le Gouvernement dans la cadre de la lutte contre le covid-19, et donc sans incidence sur les revenus du groupe.

Les entreprises de transport de voyageurs payent des taxes sur le transport des véhicules et des personnes pour le Groupe, à raison de 50 DA/la personne et 100 DA/le véhicule.

Le Groupe Serport a mis en œuvre les mesures prises par le Gouvernement pour la prévention contre la propagation du COVID-19. Il a procédé à la réduction du nombre des travailleurs de 60 % notamment ceux chargés des tâches administratives, a fait savoir M. Achour.

Certains travailleurs ont été mis à la retraite. Des congés annuels ont été également accordés aux travailleurs. Il s’agit également de l’exécution des mesures du congé exceptionnel pour les catégories concernés qui ont bénéficié de la démobilisation avec perception totale de leurs salaires.

Le Groupe a maintenu toutefois les travailleurs concernés par la production et la manutention eu égard à leurs tâches délicates en cette période et ce afin d’assurer la continuité du transport maritime des marchandises, a ajouté le DG du Groupe.

Pour M. Achour, le Groupe a effectué plusieurs opérations de prévention contre la propagation du COVID-19, en plus des opérations de solidarité, dont la valeur s’élève à 20,5 millions de DA, constituée principalement de la réception des équipements sanitaires au profit des hôpitaux et d’une contribution financière au profit du Fonds de solidarité COVID-19.

Pour rappel, les capacités des ports commerciaux algériens en termes de trafic de conteneurs tripleront d’ici 2021 pour atteindre 6 millions unités (EVP) contre 2 millions unités existant actuellement. Ainsi, l’Algérie gagnera 4 millions conteneurs supplémentaires grâce aux projets de réalisation et d’extension des terminaux à conteneurs (TAC) en cours de réalisation.

Il s’agit, selon M. Achour, de la construction du TAC de Djen-Djen pour une capacité de 2 millions d’EVP ainsi que l’extension des ports d’Alger et d’Oran afin d’augmenter respectivement leurs capacités à 1 et 1.5 millions EVP.

Outre la construction du TAC du port d’Annaba d’une capacité de 600 EVP, un autre terminal sera construit à Bejaia d’une capacité de 300.000 unités.

Évoquant le transport des voyageurs, M. Achour a annoncé la réception prochaine d’une station marine à Annaba d’une capacité de 700.000 voyageurs et 350.000 véhicules.

APS

MDI School