HomeénergiePolypropylène : l'usine d'Arzew entrera en production en 2025

Polypropylène : l’usine d’Arzew entrera en production en 2025

La grande usine pétrochimique pour la production du polypropylène, qui sera implantée à côté de la zone industrielle d’Arzew (wilaya d’Oran), entrera en production en 2025. C’est ce qu’a annoncé le directeur de « TotalEnergies en Algérie », Samir Oumer, cité mercredi par l’agence officielle APS. 

Il s’agit de la première usine de polypropylène en Algérie, inscrite dans le cadre d’un partenariat entre le groupe Sonatrach et TotalEnergies (51/49%), a précisé M. Oumer, en marge de la 10e édition du Salon international de l’énergie et des hydrocarbures (NAPEC 2021), ouverte lundi à Oran. 

Pour rappel, une convention entre Sonatrach et le groupe français Total avait été signée le 17 janvier 2018 pour la création d’une joint-venture permettant la réalisation d’un complexe de polypropylène à Arzew (Est d’Oran). Ce projet pétrochimique comprend une usine de déshydrogénation de propane (PDH) et une unité de production de polypropylène (PP) d’une capacité de 550.000 tonnes par an. Le projet représente un investissement d’environ 1,4 milliard USD pour les deux partenaires. Pour ce qui est du financement, 30% seront constitués de fonds propres, tandis que la BNA assurera 70% par emprunts bancaires.

Le polypropylène (PP) est un thermoplastique de grande diffusion, utilisé dans de nombreux secteurs dont l’emballage, l’industrie automobile, l’électroménager, le sanitaire et le textile, notamment. « C’est un énorme projet avec plus d’un milliard de dollars d’investissement », déclare M. Oumer, ajoutant que ce projet vise à la transformation des produits fossiles produits localement (propane), pour créer de la valeur ajoutée. Le directeur de Total Energies en Algérie a expliqué qu’avec ses capacités de production (550.000 tonnes/an), ce complexe couvrira les besoins du marché national et sera en mesure d’exporter vers l’étranger.

En juillet dernier, le groupe Sonatrach avait indiqué que le taux d’avancement des études d’engineering du projet pétrochimique a atteint les 86%.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine