Renault Algérie : Trois mois supplémentaires de chômage technique pour les employés

Renault Algérie : Trois mois supplémentaires de chômage technique pour les employés

L’usine Renault Algérie, implantée à Oued Tlélat dans la wilaya d’Oran, est toujours à l’arrêt et ses employés seront en chômage technique pour trois mois supplémentaires, rapporte ce mercredi le quotidien Liberté.

En effet, selon la même source, « la direction de Renault et le partenaire social se sont mis d’accord pour trois mois supplémentaires de chômage technique à un taux de 70% du salaire de base ».

Il convient de rappeler que cette nouvelle décision intervient après les trois précédents mois de chômage technique à un taux de 100% du salaire pour le mois de mars, 90% pour le mois avril et enfin 80% pour le mois de mai en cours.

L’activité de montage de véhicules vit ses dernières heures en Algérie. En effet, le 10 mai, le Conseil des ministres, présidé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a décidé d’annuler le régime préférentiel pour l’importation des lots SKD/CKD pour le montage de véhicules et d’autoriser l’importation de véhicules touristiques neufs par les concessionnaires automobiles, indique un communiqué de la Présidence de la République.

Le projet de loi de finances complémentaire (PLFC) 2020 un nouveau régime préférentiel visant à relancer les industries mécanique, électronique et électrique, à travers des exonérations fiscales et l’exemption des droits de douane, mais en écartant les collections destinées à l’industrie de l’assemblage et montage automobiles (CKD).

MDI School