Renault Algérie va continuer à rémunérer ses employés mis au chômage

La section syndicale Renault Algérie Production, affiliée à l’Union Générale des Travailleurs Algérie UGTA, a annoncé que la filiale du constructeur français Renault dont l’usine de montage de voitures est implantée à Oued Tlelat à Oran, va continuer à rémunérer ses employés qui devront être mis au chômage technique à partir du 1 mars 2020.

En effet, dans un communiqué dont Algérie-Eco détient une copie, la section syndicale Renault Algérie Production a fait part des accords abordés avec la Direction de Renault Production Algérie (RPA). « La section syndicale informe l’ensemble des salariés que suite à plusieurs séances de travail avec la Direction de RPA des accords ont abordés sur la période du chômage technique », lit-on dans le communiqué.

Ainsi, dans l’article 1 du communiqué de la section syndicale : « Le personnel mis en chômage technique durant la période suivante percevra une rémunération : Mois de mars 100% du salaire de base; mois d’avril 90% du salaire de base; mois de mai, 90% du salaire de base ».

Dans l’article 2 du même communiqué on y lit : « Appurement des reliquats de congés annuel pour le personnel concerné au mois de mai 2020 ».

L’article 3 du dit communiqué précise : « Les salariés maintenus durant cette période doivent répondre à une nécessité stricte de service avec une liste nominative, fonction et objectif ».

L’article 4 de ce communiqué souligne : « Dans le cas de reprise d’activité au terme de la période citée ci-dessus, le versement de la prime de performance de l’exercice 2019 sera effectué le mois qui suit ».

Enfin, l’article 5 précise : « Les salariés mis en fin de contrats seront réembauchés une fois l’activité de l’usine lancée avec maintien de la prime de performance ».

Dans son édition de ce mercredi, le journal Liberté a rapporté que ’usine de Renault Algérie Production d’Oran (Oued Tlélat) a officiellement fermé ses portes jusqu’à nouvel ordre.

« Cette décision intervient après l’arrêt des importations des kits SKD/CKD destinés au montage automobile », précise le même média, ajoutant qu’il y a «absence de visibilité et, du coup, l’usine a dû fermer ses portes en attendant la publication d’un nouveau cahier des charges qui, d’après le gouvernement, sera probablement prêt d’ici au mois d’avril prochain.»

La même source a précisé que « c’est pour ces raisons que cette fermeture pourrait durer entre 45 et 60 jours. » Quelque 1 300 travailleurs ont été mis au chômage technique.

« Depuis le mois de décembre 2019, nous n’avons rien fabriqué. Vous voyez un peu la délicatesse de la situation », a expliqué le même média.

Pour rappel, Renault Algérie a entamé le remboursement de ses clients dont les commandes n’ont pas été honorées, en laissant le choix à ces derniers entre le remboursement de la somme versée dans la semaine qui suit le dépôt de la demande d’annulation ou soit le maintien de la commande, avec maintien du tarif figurant sur le bon de commande.