HomeénergieL'Opep+ décide de prolonger la Déclaration de coopération jusqu'à fin 2023

L’Opep+ décide de prolonger la Déclaration de coopération jusqu’à fin 2023

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, ou l’Opep+, ont décidé mercredi lors de leur 33ème réunion ministérielle, tenue à Vienne, de prolonger la durée de la déclaration de coopération (Doc), jusqu’à fin 2023, selon le communiqué final de la réunion.

Les participants ont décidé de « réaffirmer la décision de la 10e réunion ministérielle Opep et non-Opep du 12 avril 2020 et entérinée lors de réunions ultérieures, notamment la 19e réunion ministérielle Opep et non-Opep du 18 juillet 2021, et de prolonger la durée de la déclaration de coopération jusqu’au 31 décembre 2023 », est-il précisé dans le communiqué.

Les pays membres de l’Opep + ont également décidé d’ajuster à la baisse la production globale de 2 mb/j, par rapport aux niveaux de production requis d’août 2022, à partir de novembre 2022 pour les pays participants de l’Opep et non-Opep  » et « reconfirmer l’ajustement de base approuvé lors de la 19e réunion ministérielle ».

Ces décisions ont été prises, explique l’alliance,  » à la lumière de l’incertitude qui entoure les perspectives de l’économie mondiale et du marché pétrolier, et de la nécessité d’améliorer les orientations à long terme pour le marché pétrolier, et conformément à l’approche réussie d’être proactif et préventif, qui a été systématiquement adoptée par les pays participants de l’Opep et non membres de l’Opep dans la déclaration de coopération ».

D’autre part, les pays de l’Opep+ sont convenus d’ajuster la fréquence des réunions mensuelles du Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC) qui se tiendront désormais tous les deux mois et tenir la réunion ministérielle tous les 6 mois conformément à la conférence ordinaire prévue par l’OPEP.

L’Opep+ a aussi décidé, en outre, « d’accorder au JMMC le pouvoir de tenir des réunions supplémentaires ou de demander une réunion ministérielle Opep et non-Opep à tout moment pour aborder l’évolution du marché si nécessaire ».

Enfin, il a été décidé de  » prolonger la période d’indemnisation jusqu’au 31 mars 2023″ tout en affirmant que  » les plans d’indemnisation doivent être soumis conformément à la déclaration de la 15e réunion ministérielle Opep et non-Opep », selon le communiqué final.

Tout en réitérant l’importance « cruciale » d’adhérer à la pleine conformité, l’Opep+ a annoncé la tenue de la 34e réunion ministérielle le 4 décembre prochain.

La 33éme réunion de l’Opep+, qui a été précédée par les travaux de la 45ème réunion du Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC), s’est tenue en présentiel au siège de l’Opep à Vienne (Autriche), avec la participation du ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine