HomeénergieChitour : "les banques ont refusé de financer le Projet Desertec en...

Chitour : « les banques ont refusé de financer le Projet Desertec en raison de son coût dépassant 450 mds $ »

Le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour, a évoqué, ce jeudi à Alger, le Projet Desertec, qui était prévu dans le cadre d’un partenariat entre l’Algérie et l’Allemagne.

Lors d’une séance plénière au Conseil de la nation, le ministre a expliqué que le projet n’a pas vu le jour par ce que les banques ont refusé de le financer en raison de son coût d’investissement « dépassant 450 milliards de dollars ».

Chems Eddine Chitour a répondu à la question du sénateur Abdelkader Djedi (parti du Front de libération nationale) sur les raisons du renoncement par l’Etat au projet éco-énergétique Desertec dans le sud algérien, selon un compte-rendu de l’agence officielle APS.

Le ministre a indiqué que l’Allemagne accompagnera l’Algérie pour devenir pionnière en Afrique dans le domaine des énergies renouvelables et notamment de l’hydrogène vert. « L‘Allemagne accompagnera l’Algérie dans la réalisation d’un projet dans le domaine des énergies renouvelables et notamment de l’hydrogène vert qui peut être utilisé à la place du gaz naturel », a-t-il dit.

Par ailleurs, Chitour a prévenu qu’à l’horizon 2035, il y aura un grand déficit en matière d’hydrocarbures, d’où la nécessité de se tourner résolument vers les énergies renouvelables, ajoutant que « l’Algérie a dix ans devant elle pour sortir de cette dépendance et réaliser des projets d’économie d’énergie ».

Il a, dans ce contexte, fait état de la production, à partir de 2022, de 1.000 mégawatts d’énergie solaire pour réduire la dépendance aux énergies fossiles, précisant que les appels d’offres relatifs à ce projet seront lancés en juillet prochain.

Il a également fait savoir que son département s’attelait, de concert avec le ministère de l’Habitat, à l’élaboration d’un cahier des charges qui sera mis en œuvre en 2022 afin que les nouvelles habitations soient éco-responsables.

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine