HomeénergieLe pétrole fébrile avant le sommet OPEP+, qui débutera ce jeudi

Le pétrole fébrile avant le sommet OPEP+, qui débutera ce jeudi

Les prix du pétrole ont reculé mardi, les investisseurs se montrant prudents avant le prochain sommet des producteurs de l’OPEP+ qui doit débuter jeudi.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a cédé 1,55% à Londres par rapport à la clôture de la veille, à 62,70 dollars.

Dans le même temps, le baril américain de WTI pour avril a perdu 1,49% à 59,75 dollars. Il est ainsi repassé sous la barre symbolique des 60 dollars pour la première fois en une dizaine de jours.

A deux jours du sommet des membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés de l’OPEP+, « des fissures apparaissent à nouveau dans la façade unie » souvent affichée par les deux poids lourds de l’entente, la Russie et l’Arabie saoudite, a expliqué Matt Weller, analyste de Gain Capital. « L’Arabie saoudite voudrait maintenir les réductions de production actuelles au moins jusqu’en avril tandis que la Russie et ses alliés font pression pour libérer 1,5 million de barils par jour supplémentaires sur le marché« , satisfaits des cours actuels et afin de « répondre à la demande accrue » tirée par les campagnes de vaccinations qui progressent à travers le monde, a-t-il continué.

Mais d’autres analystes manifestaient leurs inquiétudes quant à la demande chinoise après des données économiques jugées décevantes: l’activité manufacturière en Chine a en effet connu en février son plus faible rythme de croissance en neuf mois, selon des données publiées lundi par le cabinet IHS Markit pour le groupe de médias Caixin.

Lors du premier sommet de 2021 début janvier, l’alliance des vingt-trois de l’OPEP+ avait convenu après deux jours d’âpres négociations d’ouvrir petit à petit les vannes jusqu’en mars, se donnant rendez-vous à ce moment-là pour statuer sur la politique à mener à compter d’avril.

Ce matin à l’ouverture des marchés en Europe, la tendance était plutôt à la hausse. Vers 7h10 le baril de Brent affichait 63,04 dollars soit une hausse de 0,54% par rapport à la clôture la veille.

Afp

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine