Le DG d’Ooredoo Nickolai Beckers arrêté

Le DG d'Ooredoo Nickolai Beckers arrêté

Le directeur général de l’opérateur mobile Ooredoo, Nickolai Beckers, a été arrêté ce matin à la direction générale de l’entreprise à Ouled Fayet à Alger, a appris Algérie-Eco de sources sûres.

Entre 11h et 11h30 d’aujourd’hui, trois véhicules des services de sécurité, appartenant à priori à la BRI, se sont présentés à la DG d’Ooredoo et ont embarqué Nickolai Beckers, selon nos sources qui ne précisent pas où il a été emmené.

Nos sources expliquent que le syndicat de l’entreprise reproche au DG d’Ooredoo qu’il est venu avec l’ambition de licencier 400 employés algériens, un nombre revu à la hausse, pour atteindre le chiffre de 900 employés, que Nickolai Beckers voulait licencier.

En plus de la décision de licencier 900 salariés algériens, le syndicat d’Ooredoo n’a pas avalé l’organisation par le DG d’un événement à Marrakech au Maroc du jeudi 13 au lundi 17 février 2020. Un événement où Nickolai Beckers a convié tous les « chiefs » (staff de la direction).

Selon nos sources, cet événement appelé « Excom » organisé à Marrakech au Maroc qui devait durer deux heures mais en fin de compte s’est étalé sur cinq nuitées. Au moins 40 000 euros ont été dépensés, précise-t-on.

Par ailleurs, plusieurs sources médiatiques ont rapporté que le DG d’Ooredoo Nickolai Beckers a été expulsé sur ordre du président de la République Abdelmadjid Tebboune.

Pour rappel, l’opérateur de la téléphonie mobile Ooredoo avait nommé le 4 août 2019 Nikolai Beckers, comme nouveau DG, en remplacement du Soudanais M. Abdullatif Hamad Dafallah, avait annoncé le groupe qatari dans un communiqué.

MDI School