Fret maritime de marchandises: réception du 1er navire privé en mars ou avril

navire privé

Le ministre des Travaux Publics et des Transports, Abdelghani Zaalane a annoncé, dimanche à Alger, la réception en mars ou avril prochains du premier navire appartenant à un opérateur privé.

« Le premier navire de fret maritime appartenant à un opérateur privé sera réceptionné, au plus tard, en mars ou avril prochains et sera baptisé « Imedghassen » », a indiqué M. Zaalane, lors d’une conférence de presse tenue au terme de l’installation du Comité national de facilitation du transport aérien et du Comité national de sûreté de l’aviation civile.

Répondant à une question sur le nombre de demandes déposées par les opérateurs privés désirant investir dans le domaine du transport aérien et maritime de marchandises, le ministre a rappelé que 97% du volume de transport maritime depuis et vers l’Algérie, était accaparé par les étrangers, ce qui a nécessité l’ouverture du domaine devant les opérateurs privés algériens qui sont considérés comme faisant partie de la flotte nationale.

S’agissant du fret aérien de marchandises, le nombre des demandes déposées s’élève à quatre (4), a révélé le ministre, ajoutant que le transport aérien demeure « un domaine sensible qui exige la précision en ce qui concerne l’octroi de licences ».

GMI BS

La décision de l’ouverture, en 2018,  du fret aérien de marchandises au secteur privé national intervient particulièrement pour répondre à la grande demande enregistrée, au cours des dernières années, émanant d’opérateurs dans plusieurs activités, à l’image de l’Agriculture, en vue de transporter leurs marchandises et commercialiser leurs produits, aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur, a indiqué le ministre qui relève que la flotte aérienne algérienne ne peut, à elle seule, répondre aux besoins exprimés en la matière.

Bessa, Résidence la Pinède