Une entreprise algérienne a conclut un contrat de commercialisation des Smartphones avec l’américain KVS Import Solutions.

Saterex

Il s’agit de Saterex, propriétaire de la marque Iris, qui a paraphé l’accord, mardi, en marge de la semaine de l’Algérie qui se tient à Washington DC en présence du ministre du Commerce, Said Djellab, de l’ambassadeur d’Algérie à Washington, M. Madjid Bouguerra, et de nombreux chefs d’entreprises algériennes participant à cette manifestation de quatre jours.

Ooredoo Maxy 2000

L’accord en question, fruit de quatre mois de discussions entre Iris et cette entreprise spécialisée dans la vente en ligne aux Etats-Unis permettra ainsi au groupe algérien d’accéder à ce marché florissant et concurrentiel à la fois.

Iris mise déjà sur deux atouts importants pour s’y implanter à savoir la qualité et le prix compétitif du produit, a indiqué le directeur général adjoint d’Iris, Djamel Guidoum, à l’issue de la signature de cet accord.

La plateforme en ligne, dont dispose KVS Import Solutions, est à ce titre stratégique, offrant à Iris l’opportunité d’accéder au grand marché américain.

« Ce partenariat va nous permettre de mieux cerner la valeur de nos produits à l’international mais aussi de comprendre l’organisation du marché américain », a-t-il précisé en évoquant les objectifs attendus de ce nouveau déploiement à l’international.

Saterex, présente dans tous les pays du Maghreb en plus du Mali et des Emirats arabes Unis ambitionne de commercialiser ses smartphones en Europe, a ajouté Djamel Guidoum.

M. Guidoum anticipe déjà un nouvel essor pour l’entreprise Saterex à la faveur de l’entrée en production d’un nouveau complexe électronique devant lui permettre d’atteindre une production de deux millions de smartphones et plus d’un million de téléviseurs par an.

KIA RIO

L’entreprise spécialisée dans la fabrication des produits électroniques, électroménagers et téléphonie, va également se lancer dans la fabrication de pneus avec la mise  en service début 2019 d’un autre complexe industriel. Le projet, en cours de réalisation, est mené en partenariat avec des opérateurs allemands et Finlandais.

EFTG