Naftal importera 45 000 kits GPL en 2018

kits GPL

«Le GPL a été lancé durant les années 1980. La cause de sa non généralisation, c’est parce il n’a pas été encouragé à cette époque-là, et le prix du carburant était trop bas», a estimé le PDG de Naftal,  Nadil Rachid, lors de son passage, dimanche sur le studio de la télévision nationale, en expliquant qu’«entre 2016 et 2018, le prix à la pompe à augmenter, ce qui a fait que, la demande pour le GPL a augmenté».

Le PDG de Naftal a précisé que «nous faisions 2500 conversions par an, en 2015 nous avons convertis 7000 voitures, en 2017, 17 000 véhicules convertis», en ajoutant qu’«2015, nous avions 27 centres de conversions, et aujourd’hui, nous avons 45 centres, en plus des privés. La capacité nationale de conversion en 2017 était de 60 000 véhicules».

S’agissant de la stratégie de l’Etat relative à la conversion de 500 000 véhicules à l’horizon 2021, dont  Naftal détient un tiers ,  et les deux autres tiers pour les privés. Pour cela, selon M. Nadil, «il faut assurer les centres de conversion que ne porteront au nombre de 50, lesquels auront besoins de main d’œuvre qualifiée, et c’est pour cela que nous avons également signé une convention avec l’Ansej pour la formation des jeunes dans ce domaine, pour qu’ils travaillent à leurs propres comptes, comme  agents agréés».

Et d’ajouter, «il nous faut aussi les kits GPL, et cette année nous allons importer 45 000 kits», et dans ce sens, il a annoncé que Naftal envisage d’entrer en partenariat avec un partenaire étranger, qui viendra s’implanter en Algérie pour la production locale de ces kits GPL». Ensuite, enchaîne-t-il, «Jusqu’à aujourd’hui, nous avons consommé du butane, alors que, le GPL c’est du propane, donc, il nous faut des centres de stockage du propane, et les stations de stockage de ce gaz».

Selon lui, «il y a actuellement, 700 stations équipées en GPL, sur un réseau de 2300, ce qui est insuffisant», en ajoutant que «dans notre programme, nous allons équiper 1000 autres stations, pour que le client, chaque 20 km, trouvera une station où il pourra s’approvisionner en GPL». 

MDI Alger

Il a estimé que «la demande de conversion en GPL est très forte, et le client patiente 6 mois pour que son véhicule soit converti», en annonçant qu’«en 2019, un grand centre de conversion entrera en service, d’une capacité de 20 000 véhicules par an, ce qui permettra de réduire la durée de conversion à seulement 15 jours».

Bessa, Résidence la Pinède