HomeénergieRachid Nadil. PDG de Naftal : « Le service public coûte à...

Rachid Nadil. PDG de Naftal : « Le service public coûte à Naftal 5 milliards DA chaque année»

Naftal compte réaliser dans le cadre de son plan de développement, deux projets de pipes pour transporter le carburant et le gaz à partir de Skikda et d’Arzew, vers la capitale, a indiqué dimanche, le Président Directeur Général de Naftal, Rachid Nadil.

Etant l’invité de l’émission «débat de l’heure» de l’ENTV, Rachid Nadil, a estimé que «ces pipes permettront un transport plus sûr et permanent du carburant et du gaz, la réduction du coût, la protection de l’environnement et réduire également, les accidents de la route».

Selon lui, «l’acheminement depuis Skikda vers Alger se fait actuellement par bateau, mais, la météo n’est pas favorable, on fait recours au camions et  aux trains, et parfois, il n’est pas possible de faire appel à ces moyens en même moment, et Naftal doit approvisionner les citoyens en carburant et gaz», a-t-il expliqué, en ajoutant, «avec ces pipes nous réglerons ce problèmes», sans donner plus de détails sur ces projets.

Le PDG de Naftal a fait savoir que, la demande nationale en énergie a doublé en 2017, en enregistrant une consommation de près de 16 millions de tonnes,  par rapport à 2007 période durant laquelle, la quantité de 7 millions de tonnes de carburant a été consommée.

Concernant la consommation en énergie pour l’année 2017, le même responsable a précisé que «la consommation de carburant a été de 13 millions de tonnes, 1.7 millions de tonnes de gaz (distribués par Naftal, en plus de 1.2 millions de tonnes (carburant et gaz) distribués par les privés», en faisant état de la diminution de la consommation de 3% en 2017, par rapport aux année précédentes.

Rachid Nadil a estimé que «Naftal joue un grand rôle social. Aujourd’hui, le service public coûte à Naftal 5 milliards DA chaque année», en expliquant «il faut savoir que le carburant et le gaz sont subventionnés par l’Etat. Nous avons un coût qui dépasse les prix pratiqués actuellement fixés par l’Etat, et Naftal doit vendre quel que soit le coût, mais, nous avons d’autres produits qui ont des marges bénéficiaires importantes, avec lesquels nous arrivons à compenser et garder l’équilibre financier de l’entreprise». Par ailleurs, la consommation en énergie connaîtra une courbe ascendante en 2018 en référence aux indicateurs du mois de janvier écoulé indiquant une hausse, selon M. Nadil.

En termes de moyens humains et matériels dont dispose Naftal pour assurer sa mission, Rachid Nadil a indiqué que «Naftal emploie 31 000 personnes, elle dispose de  48 centres de distribution et de stockage de carburant, 50 centres de distribution et de stockage de gaz, 29 centres de distribution et de stockage de kérosène, 6 centres de distribution et de stockage du carburant des bateaux, 52 centres de distribution et stockage d’huiles à moteur et de pneus, en plus de cela, Naftal dispose de 700 stations de services sur un réseau de 2300, et 3600 camions». Par ailleurs, selon lui, Naftal a un manque à gagner de 500 stations au niveau national, qui sera comblé à l’horizon 2030.

A propos de la capacité de stockage de carburant actuellement, selon M. Nadil elle est de «10 jours soit 680 000 tonnes», en ajoutant qu’elle sera portée fin 018 à 17 jours, en 2019 à 23 jours, et cela, dans le cadre des extensions des capacités de stockage qui sont en cours, et à l’horizon 2021, elles seront portées  à 30 jours, comme l’indique la stratégie de l’Etat».

Selon M. Nadil, «Naftal a bénéficié dans le cadre de son plan de développement pour la période de 2018 à 2022, d’un budget de 300 mds DA, dont 180 mds DA sont destinés pour l’extension des capacités de stockage et des pipes de transport de carburant».

En outre, le même responsable, a estimé que «le prix du carburant pratiqué actuellement, tel qu’il est subventionné par l’Etat, coût deux fois moins cher que son prix réel, si l’on prend en compte toute la chaîne de production».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine