Pétrole : L’OPEP et la Russie se rapprochent d’un compromis sur la production

La production de l'Opep plus bas depuis vingt ans en juin

L’OPEP et la Russie se rapprochent d’un compromis sur l’extension des réductions actuelles de la production pétrolière et discutent d’une proposition de renversement des restrictions d’approvisionnement pendant un à deux mois, rapporte le lundi 1er juin l’agence Reuters qui cite des sources de l’OPEP +.

L’OPEP + a décidé en avril de réduire la production de 9,7 millions de barils par jour, soit environ 10% de la production mondiale, pour faire grimper les prix en raison d’une baisse de la demande liée à des mesures préventives visant à stopper la propagation du coronavirus.

Plutôt que d’assouplir les réductions de production en juillet, des sources ont déclaré à Reuters la semaine dernière que le dirigeant de facto de l’OPEP, l’Arabie saoudite, dirigeait les discussions sur leur maintien jusqu’à la fin de l’année.

Cependant, il n’a pas encore obtenu le soutien de la Russie, qui estime que les restrictions pourraient être assouplies progressivement. « C’est la proposition maintenant, mais elle n’est pas encore finalisée », a déclaré une source de l’OPEP + à propos de la prolongation d’un à deux mois.

« C’est pour un mois ou deux, pas pour six mois », a déclaré une source russe, lors du renversement des coupes existantes, selon le même média.

Le groupe OPEP + devrait tenir une réunion par visioconférence le 4 juin pour discuter de la politique de production, après que l’Algérie, qui occupe actuellement la présidence de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), a proposé qu’une réunion prévue du 9 au 10 juin soit avancée.

MDI School