Détournement au CPA de Bouira : les victimes protestent et réclament leur argent

détournement de fonds au CPA

Des dizaines de victimes du détournement de fonds au Crédit populaire algérien (CPA) de Bouira ont observé dimanche un sit-in devant le siège de cet établissement bancaire pour réclamer leur argent détourné, a-t-on constaté.

Les protestataires, des entrepreneurs et autres notables de la région, ont organisé cette « énième » action de protestation afin de réitérer leur appel à l’accélération des procédures judiciaires afin qu’ils puissent récupérer leur argent, dont le montant détourné est estimé à 30 milliards de centimes et plus de 100 000 euros, selon les chiffres donnés auparavant par les services de la police.

« Nous voulons notre argent, c’est tout. La justice doit agir », a réclamé un groupe de protestataires en colère. Les manifestants brandissaient des pancartes sur lesquelles ils ont écrit « Rendez notre argent « ,  » la justice doit nous indemniser » et « les victimes de la îssaba en détresse ».

Les manifestants ont expliqué à la presse qu’aucune décision ou mesure n’avait été prise depuis l’éclatement de ce scandale au CPA de Bouira.

Pour rappel, une enquête avait été ouverte par les services de sécurité de la wilaya de Bouira qui avaient été destinataires en janvier dernier de plaintes liées à des anomalies dans plusieurs comptes bancaires au niveau du CPA de Bouira.

MDI Alger

L’enquête a permis d’ailleurs l’arrestation en quelques jours seulement de 12 individus suspectés d’implication dans cette affaire.

APS

Bessa, Résidence la Pinède