Faillite d’Aigle Azur : 13 000 passagers bloqués, dont 11 000 en Algérie

groupe Dubreuil

Trois jours après l’annulation de tous ses vols depuis samedi dernier, les passagers de la compagnie aérienne Aigle Azur en faillite, continuent de vivre le calvaire au niveau des aéroports français et ceux desservis par cette compagnie, particulièrement en Algérie.

En effet, dans un entretien accordé au journal Le Parisien de ce lundi 9 septembre, le secrétaire d’Etat français aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari a précisé que, 13 000 passagers dont 11 000 sont toujours bloqués en Algérie.

« Sur les 19 000 passagers qui se sont retrouvés en difficulté au plus fort de la crise cette semaine, il en reste encore 13 000, dont 11 000 sur des vols avec l’Algérie, 600 avec le Mali, puis le Portugal, la Russie, le Liban, et quelques dizaines de personnes avec le Brésil, l’Ukraine et le Sénégal », a-t-il précisé.

Jean-Baptiste a fait état d’un plan d’entraide internationale. « Lors d’une réunion de vendredi soir au ministère avec l’ensemble des autres compagnies aériennes françaises, Air France, le groupe Air Caraïbe, XL Airways et Corsair, nous avons activé un plan d’entraide internationale. Air France notamment a apporté un soutien important, avec par exemple un avion supplémentaire d’une centaine de places sur le Paris-Bamako. Et le double pour l’Algérie », a-t-il indiqué.

Le secrétaire d’Etat français estime que « le plus dur de la crise sera terminé avant la fin de cette semaine. Au moins la moitié des passagers auront alors été rapatriés. »

En redressement judiciaire depuis lundi dernier, le spécialiste de la desserte de l’Algérie est dans une telle situation financière qu’il ne peut ni dédommager financièrement ses clients, ni même assurer le rapatriement des voyageurs dont le vol retour a été annulé.

MDI Alger

Les repreneurs potentiels de la compagnie aérienne doivent se dévoiler ce lundi avant midi.

Bessa, Résidence la Pinède