Un sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong-un

Washington et Pyongyang

Après deux ans d’escalade entre Washington et Pyongyang, le président des Etats-Unis Donald Trump a accepté de participer à un sommet historique sur la dénucléarisation avec Kim Jong un, le leader de la Corée du Nord.

Beaucoup d’incertitudes règnent encore autour de cette rencontre : la date, le lieu et les thèmes abordés, mais en acceptant après deux années de très vives tensions, de menaces, d’escalade et d’insultes, de participer à un sommet historique avec le leader nord-coréen Kim Jong un, Donald Trump provoque l’un des plus spectaculaires rebondissements diplomatiques des dernières décennies.

Donald Trump et  Kim Jong un vont parler «dénucléarisation» dans la péninsule coréenne, l’un des plus épineux et conflictuels dossiers du monde, les programmes nucléaires et balistiques nord-coréens ayant régulièrement fait monter la tension dans la région et avec les États-Unis et les pays de la région, la Corée du Sud et le Japon en premier.

D’ailleurs l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a été l’une des premières organisations à réagir en souhaitant que cette annonce débouche sur des «progrès concrets» dans le dossier nucléaire.

GMI BS

Hier dans la soirée, Washington et Pékin ont conditionné la tenue du sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un. Pyongyang doit œuvrer à la réalisation de la promesse de dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

Bessa, Résidence la Pinède