Le syndicat des travailleurs d’Air Algérie dénonce les déclarations alarmantes de Alleche

Selon le syndicat des travailleurs d’Air Algérie, les récentes déclarations du PDG d’Air Algérie, Bakhouche Alleche à propos de la situation du pavillon national  ne sont qu’une «énième campagne de dénigrement contre la compagnie nationale», a-t-on dénoncé  dans un communiqué rendu public.

Pour le syndicat affilié à l’UGTA, «ces attaques exogènes  qu’a subies Air Algérie ces derniers jours, sont incongrues et inopportunes. «Des attaques dont le but serait l’installation d’un climat de psychose conduisant à la désaffection des passagers  pour servir les intérêts des compagnies concurrentes».

EFTG

Les rédacteurs du communiqué ont rappelé que «tirer la sonnette d’alarme, en soulevant de prétendues problèmes non identifiés, est une formule connue et usitée à satiété à l’égard de la compagnie nationale». Tout en estimant que « ces attaques ne sont nullement justifiées, si ce n’est pour affaiblir la compagnie nationale et ainsi servir des intérêts occultes».

Le syndicat des travailleurs d’Air Algérie ont également estimé que c’est «étrange et dangereux d’évoquer la faillite de la compagnie nationale en ces temps». En accusant que «l’objectif est d’aller vers la privatisation du pavillon national».

Selon la même source «Air Algérie n’est ni en faillite ni à vendre », tranche le syndicat. « Personne ne peut s’ériger le droit de porter atteinte à l’intégrité de la compagnie».

Pour cette organisation «le transport aérien des passagers vit une crise à l’échelle planétaire, sans qu’on ne soulève dans aucun pays un holà comparable à celui dirigé contre le pavillon national ». En ajoutant que «l’UGTA se démarque totalement et résolument de cette démarche négative et suicidaire, et pour ce faire, engage sa pleine responsabilité quant à la défense des intérêts de l’entreprise et de ses employés ».