HomeEntreprises-ManagementL’ANSEJ explique aux universitaires comment créer des entreprises

L’ANSEJ explique aux universitaires comment créer des entreprises

L’Agence nationale de Soutien à l’Emploi des Jeunes (ANSEJ) a crée la maison de l’entrepreneuriat qui permettra aux jeunes diplômés de  créer leurs propres entreprises. A cette fin, les différentes antennes de l’ANSEJ à Alger organisent régulièrement des journées d’information,  en intervenant au près des étudiants en fin de cycle afin de leur présenter d’autres opportunités en terme d’emploi,  les démarches à suivre pour créer une entreprise et les avantages qu’offre l’Agence.

Ces différentes antennes de l’ANSEJ ont signé des conventions avec des universités et des écoles. Pour rappel, le Directeur Général de l’Agence, M. Mouard Zemali et le Directeur Général de l’Ecole de Hautes Etudes de commerce (EHEC), M. Abdsalam Saadi, ont signé une convention en novembre dernier.

Les intervenants expliquent aux futurs diplômés  les conditions d’éligibilité pour bénéficier d’un financement : être âgé entre 19 et 40 ans, avoir un diplôme ou une qualification professionnelle en relation avec le projet et mobiliser un apport personnel.

L’ANSEJ accompagne également les jeunes diplômés désireux de créer leur entreprise,  « en évaluant le projet sur la base d’un business plan. Et après la validation du projet, l’Agence offre aux jeunes une formation dans la gestion d’entreprises, en mettant en place un programme de formation qui  comprend la comptabilité, le marketing, la fiscalité  et les procédures de création liées à l’environnement économique et social », a souligné le chargé de communication de l’antenne Alger-Sud, Sofiane Hallis.

L’Agence et ses différentes antennes « font intervenir, lors des universités d’été ou de  journées d’information,  des professionnels exerçant dans les assurances, (CASNOS), les impôts, les banques, ainsi que des notaires qui aident les jeunes dans le choix de la forme juridique de l’entreprise », a-il-ajouté.

Les intervenants et les formateurs de l’Agence se chargent d’expliquer les différentes formes de financement possibles du projet. On note deux formes de financement : financement triangulaire qui comprend le promoteur ou le jeune, l’ANSEJ et la banque, et financement mixte qui comprend le promoteur et l’agence.

Dans le cadre d’un financent triangulaire, et pour un investissement allant jusqu’à 5 millions DA, la banque assure 70%, l’Agence 29% et le jeune 1%, correspondant à l’apport personnel. Pour un investissement compris entre 5 million et un milliard de DA, la banque avance 70%, l’ANSEJ 28% et le promoteur 2%.

Dans le cadre d’un financement mixte, la part de la banque (70%) est assurée par le jeune, par un apport personnel.

L’Agence a également mis en place un Fonds de Caution Mutuelle de Garantie des Risques/Crédits qui est une forme de gage envers les banques. Elle offre aussi aux jeunes désireux de créer une entreprise, un prêt/location jusqu’à 500.000 DA pour toutes les activités,  excepté celles des cabinets groupés (professions libérales).

Parmi les avantages qu’offre l’Agence, on trouve l’exonération d’impôts. Le promoteur/jeune est exonéré d’impôts pendant 3 ans. A la fin de cette période, il doit rembourser la banque qui lui fixe deux échéances par an, et ce pendant 5 ans. Puis, il doit rembourser l’Agence, dans les mêmes conditions.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine