AccueilActualitéNationalProduction de carreaux céramiques à Batna : qualité, diversité et perspectives prometteuses...

Production de carreaux céramiques à Batna : qualité, diversité et perspectives prometteuses à l’export

- Advertisement -

Un saut qualitatif est observé, ces dernières années dans la wilaya de Batna, en matière de production de carreaux en céramique dont la diversité ouvre de belles perspectives pour l’exportation.

La profusion de la matière première dans plusieurs communes des Aurès, et la qualité reconnue du produit, très apprécié au niveau national, ont provoqué un effet « boule de neige » et contribué, selon le directeur de wilaya de l’Industrie, Djelloul Menasri, à la diffusion de cette activité, localement, faisant de Batna un pôle par excellence de la céramique.

The graduate Fair

Le même responsable, cité par l’agence APS, a ajouté que les différents types de céramique, conçus pour le revêtement mural et de sol, sont produits à Batna selon des techniques éprouvées et une technologie moderne et de haute précision, avec des compétences nationales spécialisées dans le domaine, dont plusieurs ont reçu une formation à l’étranger.

12 unités de céramique opérationnelles dans la wilaya de Batna

Douze (12) unités de céramique sont aujourd’hui opérationnelles dans la wilaya de Batna, dont une est entrée en service en 2023, une autre se trouvant en « phase initiale d’essais » en attendant son démarrage effectif et son entrée en production « début 2024 au plus tard ».

En outre, selon le directeur de l’industrie, des travaux sont actuellement en cours pour la réalisation, dans la commune de Djerma, d’une nouvelle usine qui devrait être, selon des données préliminaires, « la plus grande au niveau national » en raison de l’installation d’une « énorme chaîne de production », selon une technologie de haute précision.

Avec la réception de ces nouveaux projets, la production de matériaux de céramique, actuellement de plus de 70 millions de mètres-carrés, devrait connaître un « accroissement substantiel », a ajouté la source, notant que la wilaya de Batna se situe déjà au premier rang national en termes de quantités produites, et à la seconde place en matière de nombre d’unités de production.

Le challenge de la qualité pour gagner la bataille de l’export

Les producteurs locaux de céramique misent sur le développement et la diversification du produit, en s’appuyant sur les dernières technologies en la matière pour, non seulement répondre aux besoins du marché national, mais aussi pour gagner la bataille de l’exportation.

Le wali de Batna, Mohamed Benmalek, a fait savoir, dans ce contexte, qu’au cours de l’année 2022, il a été exporté vers des pays arabes, européens et d’Amérique latine pour 26 millions de dollars. Un montant qui devrait être largement dépassé en 2023 grâce à cette branche de l’industrie légère qui a généré 3.176 emplois directs, a ajouté le même responsable.

Selon M. Benmalek, les investisseurs dans ce domaine sont « soutenus et accompagnés » par l’Administration et les autorités locales pour qu’ils puissent, notamment, transcender les difficultés qu’ils rencontrent et surmonter les obstacles.

Protéger la production nationale de la concurrence étrangère

Le wali a également rappelé, dans ce contexte, les mesures décidées par l’Etat pour protéger la production nationale de la concurrence étrangère, ainsi que la stratégie visant à assurer l’autosuffisance puis à exporter le produit algérien.

Les unités de production de céramique sont situées dans plusieurs communes dont Tazoult (zone d’activité Draâ Ben Sebbah), Batna, Djerma et Timgad.

La wilaya de Batna compte 5 zones industrielles d’une superficie totale de 600 hectares, et de 16 zones d’entrepôts et d’activités (ZEA) sur 400 hectares, en plus de petites zones d’activités pour jeunes porteurs de projets, notamment la zone-modèle de Timgad où plusieurs projets ont déjà été implantés.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine