AccueilActualitéNationalLégumes secs : "La marge bénéficiaire sera déterminée par voie réglementaire"

Légumes secs : « La marge bénéficiaire sera déterminée par voie réglementaire »

- Advertisement -

Le directeur de la régulation et de l’organisation des marchés au ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, Samy Kolli, s’est exprimé, ce lundi, sur les tensions constatées sur les légumes secs, dont l’importation a été confiée exclusivement à l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC).

Intervenant sur les ondes de la radio chaîne 3, M. Kolli a expliqué que c’est pour des raisons économiques que les plus hautes autorités du pays ont décidé d’accorder l’exclusivité d’importation à l’OAIC qui « importe désormais uniquement les quantités dont le marché a besoin ».

The graduate Fair

Le responsable a avoué que des dysfonctionnements dans la distribution du produit se sont posés car « ce n’est pas le métier de l’OAIC, qui fait malgré tout un effort avec son réseau de 538 points de vente« .

« La marge bénéficiaire sera déterminée par voie réglementaire »

C’est pourquoi, selon lui, il a été décidé d’impliquer de nouveau les réseaux des grossistes des principales places commerciales, à savoir : « Sétif (1012 grossistes), Semmar et Jolie-Vue (401), Chelghoum Laïd (59) et Mascara (47) ».

Il est également prévu de recourir aux 70 conditionneurs identifiés à travers la plateforme ainsi que plus 200 de leurs distributeurs pour garantir la disponibilité des légumes secs sur le marché à un prix fixé par l’Etat. « La marge bénéficiaire sera également déterminée par voie règlementaire », a-t-il annoncé.

Afin d’assurer une bonne rentrée sociale et un bon fonctionnement des cantines scolaires et universitaires, M. Kolli a fait savoir que depuis le mois d’août jusqu’à aujourd’hui, « une quantité de 141.132 quintaux de légumes secs (entre importation et production locale) a été mise sur le marché« .

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine