AccueilActualitéNationalEnquête de l'ONS : Croissance dans les Mines et IAA, déclin dans...

Enquête de l’ONS : Croissance dans les Mines et IAA, déclin dans d’autres secteurs d’activité au premier trimestre 2023

- Advertisement -

Selon l’enquête de l’Office National des Statistiques (ONS) réalisée auprès des chefs d’entreprise publique et privée, deux secteurs d’activité se sont distingués par une croissance au premier trimestre de l’année en cours : les Mines et Carrières ainsi que les Industries Agroalimentaires (IAA).

Le secteur des Mines et Carrières a enregistré une augmentation de son activité au premier trimestre 2023. La majorité des enquêtés ont indiqué avoir utilisé entre 50% et 75% de leurs capacités de production, ce qui démontre une demande soutenue pour les produits de ce secteur.

The graduate Fair

Cependant, certains répondants ont exprimé des inquiétudes concernant l’approvisionnement en matières premières, avec près de 19% d’entre eux insatisfaits de la situation. Malgré cela, la satisfaction générale en matière d’approvisionnement en eau est élevée.

Les perspectives pour le prochain trimestre sont positives, car les chefs d’entreprise des Mines et Carrières prévoient une augmentation de l’activité, de la demande et de leurs effectifs.

Industries agroalimentaires

Les Industries Agroalimentaires ont également connu une croissance au premier trimestre 2023. La plupart des enquêtés ont utilisé entre 50% et 75% de leurs capacités de production, ce qui témoigne d’une demande solide pour les produits du secteur.

Néanmoins, près de 41% des répondants ont exprimé des problèmes d’approvisionnement en matières premières, entraînant des ruptures de stock pour environ 8% d’entre eux, avec des délais allant de 10 à 29 jours.

Les effectifs ont augmenté dans ce secteur, mais certaines entreprises ont du mal à recruter du personnel supplémentaire. Toutefois, la trésorerie est considérée comme normale par une grande majorité des enquêtés.

Pour le prochain trimestre, les industriels des IAA prévoient une stabilité de l’activité et de la demande, avec des perspectives optimistes pour leur trésorerie.

Déclin dans plusieurs secteurs d’activité

D’autres secteurs ont en revanche connu un recul au premier trimestre 2023, notamment les Industries Sidérurgiques, Métalliques, Mécaniques, Électriques et Électroniques (ISMMEE), les Matériaux de Construction, les Industries Textiles et des Cuir, ainsi que les industries du Bois, Liège et Papier.

Les ISMMEE ont signalé un taux d’utilisation élevé de leurs capacités de production (plus de 75% selon près de 23% des enquêtés). La demande en produits fabriqués a diminué, et plus de 42% des chefs d’entreprise n’ont pas pu satisfaire toutes les commandes, laissant des stocks de produits fabriqués, ce qui est jugé anormal par près de 52% d’entre eux.

Les Matériaux de Construction ont également connu un recul, bien que la majorité des répondants aient utilisé leurs capacités de production à plus de 50%. Les problèmes d’approvisionnement en matières premières ont été moins préoccupants que dans d’autres secteurs (moins de 18% des répondants), mais une partie des entreprises enquêtées ont eu des difficultés à répondre à toutes les commandes.

Dans le secteur des Industries Chimiques, près de 30% des répondants ont utilisé plus de 75% de leurs capacités de production. Les effectifs ont reculé, et certains problèmes tels que le ralentissement de la demande et les charges élevées ont affecté l’état de la trésorerie.

Pour le prochain trimestre, les chefs d’entreprise prévoient une stabilité de l’activité et de la demande dans ces secteurs, avec des perspectives variées pour la trésorerie.

En conclusion, l’enquête de l’ONS met en évidence la croissance soutenue dans les secteurs des Mines et Carrières ainsi que des Industries Agroalimentaires, tandis que d’autres secteurs ont fait face à des défis au premier trimestre 2023.

Les perspectives pour le prochain trimestre restent globalement optimistes, mais les problèmes d’approvisionnement en matières premières et les difficultés de recrutement devront être pris en compte pour assurer une reprise économique durable dans l’ensemble de l’industrie.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine