AccueilActualitéNationalBechar : lancement prochain du projet de transfert d'eau

Bechar : lancement prochain du projet de transfert d’eau

- Advertisement -

Le ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal a annoncé, jeudi à Alger, le lancement prochain des travaux du projet structurant « Guetrani1 » pour le transfert des eaux de la nappe albienne du champ de captage de Guetrani vers la wilaya de Bechar en vue de sécuriser l’alimentation en eau potable (AEP) de la région.

En réponse à la question d’un député sur la sécurisation de l’alimentation en eau potable de la population de la wilaya de Béchar, notamment en été, lors d’une séance plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN), le ministre a déclaré : « nous avons l’accord de principe des hautes autorités du pays et nous attendons le feu vert pour lancer le projet Guetrani1 ».

The graduate Fair

Et de préciser qu’une étude supplémentaire avait été commandée pour vérifier la réserve d’eau de ce projet « structurant », soulignant que les études réalisées étaient « positives » et avaient montré que « Guetrani1 » devrait assurer à l’avenir 80.000 m3/j grâce aux 26 forages doté d’un débit pouvant atteindre 35 litres/seconde pour chaque forage.

Il a été procédé également à la réalisation d’une étude « de vérification de l’étendue de la couche aquifère », a souligné M. Derbal, qui a cité le rapport de l’Agence nationale des ressources hydraulique (ANRH), selon lequel « les couches aquifères de Guetrani 1 se trouvent uniquement en Algérie ».

Le ministre a indiqué que des « fonds considérables » seront injectés pour la réalisation de ce méga projet, où il faut, a-t-il dit, tenir compte de tous les aspects et effectuer toutes les études nécessaires. Il a précisé que la durée de réalisation de ce projet était fixée à 12 mois, assurant que son département ministériel veillera au respect de ces délais.

Le ministre a invité les habitants de la wilaya de Béchar à « faire preuve de patience », affirmant que de grands efforts avaient été déployés par les autorités de la wilaya pour assurer l’AEP, rappelant que la région était approvisionnée par le passé à partir du barrage de Djorf Ettorba, dont le niveau des eaux a énormément baissé à cause de la sécheresse qui sévit dans la région.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine