HomeActualitéNationalTribunal de Sidi M'hamed : 12 ans de prison ferme contre Ouyahia...

Tribunal de Sidi M’hamed : 12 ans de prison ferme contre Ouyahia et 10 ans de prison ferme contre Sellal et Bedoui

Le Pôle pénal économique et financier du Tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a condamné, jeudi, l’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia, accusé de corruption, à 12 ans de prison ferme et les anciens premiers ministres Abdelmalek Sellal et Noureddine Bedoui à 10 ans de prison ferme pour le même chef d’inculpation.

Dans la même affaire, les deux anciens ministres de l’Industrie Abdeslam Bouchouareb et Abdelhamid Temmar ainsi que  l’ancien wali Badrissi Ali ont été condamnés à une peine de vingt (20) ans de prison ferme avec confirmation du mandat d’arrêt international émis à leur encontre.

Les deux anciens ministres des Ressources en eau Hocine Necib et Arezki Berraki ainsi que l’ancien ministre des Finances, Mohamed Loukal ont été condamnés à huit (8) ans de prison ferme.

L’ancienne ministre de la Poste et des Télécommunications, Houda Imane Feraoun et l’ancien ministre des Travaux publics Ammar Ghoul ont écopé d’une peine de 4 ans de prison ferme. Une amende d’un (1) million de DA a été infligée à tous les accusés.

L’ancien ministre des Transports Amar Tou et l’ancien Secrétaire général du ministère des Transports Mohamed Mehareb ont été acquittés.

Pour rappel, les accusés sont poursuivis dans des affaires de corruption, notamment pour dilapidation de deniers publics, abus de fonction et octroi d’indus privilèges lors de conclusion de marchés publics dans les secteurs des travaux publics, des Ressources en eau et de la Poste et des Télécommunications.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine