HomeActualitéNationalImportation de véhicules d'occasion : un député demande à inclure les émigrés

Importation de véhicules d’occasion : un député demande à inclure les émigrés

En octobre dernier, le président Tebboune a autorisé l’importation des véhicules neufs et d’occasion. Dans le sillage de cette annonce, plusieurs constructeurs automobiles, notamment Renault et Hyundai, ont annoncé la reprise de leurs activités en Algérie. Kia s’apprête également à rouvrir son usine de montage à Batna.

Le ministère de l’Industrie a signé avec le groupe automobile Stellantis une convention pour l’installation d’une usine de montage à Oran.

Jeudi dernier, le cahier des charges fixant les conditions et modalités d’exercice de l’activité de concessionnaires de véhicules neufs et de la construction automobile a été publié au journal officiel n°76.

Cependant, on n’a pas plus de détails sur le retour de l’importation des véhicules d’occasion qui figure dans le projet de loi de Finances pour l’exercice pour l’exercice 2023.

Le député de l’immigration Abdelwahhab Yakoubi, du « Mouvement de la société pour la paix » (MSP), qui, a déclaré, hier vendredi, dans son intervention lors du débat sur le projet de loi de Finances 2023 au Parlement, a soulevé le problème de l’exclusion des Algériens établis à l’étranger de l’importation des véhicules de moins de trois ans d’âge, rapportent plusieurs médias.

À ce propos, le parlementaire a déclaré : « Toute mesure discriminatoire à l’encontre d’un groupe de citoyens sur la base de la résidence doit être supprimée conformément à la constitution, qui garantit l’égalité entre les citoyens en droits et en devoirs, sans exclure la communauté sur la base de la résidence. »

Le ministre a déclaré, ce samedi, que la date d’entrée de la première voiture «est liée au degré d’engagement des concessionnaires à appliquer les dispositions du nouveau cahier des charges d’importation d’automobile».

Le ministre a précisé qu’ « une fois les dossiers d’importations seront déposés et leur conformité au cahier des charges approuvée, la première approbation sera accordée. », ajoutant que « les délais sont précisés dans la loi ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine