HomeActualitéNationalEtats-Unis : 27 membres du Congrès américain réclament des sanctions contre l’Algérie

Etats-Unis : 27 membres du Congrès américain réclament des sanctions contre l’Algérie

Vingt-sept (27) membres du Congrès américain ont envoyé une lettre au secrétaire d’État Anthony Blinken, exigeant des sanctions contre le gouvernement algérien pour des contrats d’armement avec la Russie, dans une lettre qui est la deuxième du genre, ont rapporté, hier vendredi, plusieurs médias.

« Les États-Unis doivent envoyer un message clair au monde que le soutien à Vladimir Poutine et les efforts de guerre barbares de son régime ne seront pas tolérés », lit-on dans la lettre dirigée par la députée Lisa McClain.

Un groupe bipartite de législateurs a envoyé une lettre jeudi au secrétaire d’État américain Antony Blinken, exprimant ses inquiétudes quant aux liens croissants de l’Algérie avec la Russie et appelant à des sanctions contre les responsables du gouvernement algérien pour un accord sur les armes avec Moscou.

La lettre fait suite à un appel similaire du sénateur Marco Rubio pour que l’administration Biden impose des sanctions contre l’Algérie.

Des rapports indiquent que l’Algérie a signé l’année dernière un accord sur les armes avec la Russie d’une valeur de plus de 7 milliards de dollars. L’accord verrait la Russie vendre des avions de combat Su-57, des systèmes de défense aérienne et plus encore. En vertu de la loi CAATSA (Countering America’s Adversaries Through Sanctions Act), adoptée par le Congrès en 2017, des sanctions doivent être imposées aux pays qui concluent des accords de défense ou de renseignement avec plusieurs pays, dont la Russie.

«Ce récent achat d’armes entre l’Algérie et la Russie serait clairement classé comme« une transaction importante »en vertu de la CAATSA. Pourtant, aucune sanction à votre disposition n’a été élaborée par le Département d’État », lit-on dans la lettre à Blinken, signée par 27 membres du Congrès.

L’administration Trump a émis des sanctions, en utilisant CAATSA, contre la Turquie après avoir conclu un accord pour acquérir des systèmes de défense aérienne russes S-400.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine