HomeActualitéNationalPêche au thon rouge : construction de 4 navires algériens à l'horizon...

Pêche au thon rouge : construction de 4 navires algériens à l’horizon 2024

Quatre (4) navires algériens de pêche au thon en haute mer seront construits à l’horizon 2024, a annoncé, ce mercredi, le Ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Hicham Sofiane Salawatchi, affirmant que les navires de fabrication algérienne ont prouvé leur efficacité.

« La campagne de pêche au thon (26 mai-29 juin) s’est déroulée dans de bonnes conditions », a indiqué le ministre dans une déclaration à la presse en marge de la clôture de cette campagne au port de Gouraya (wilaya de Tipaza), estimant que celle-ci a « prouvé que le secteur de la pêche en Algérie est doté de capacités de nature à lui permettre de pêcher dans les eaux internationales ».

Il a également souligné la participation à cette campagne, pour la première fois, de deux thoniers de fabrication algérienne, sur un total de 29 navires, lesquels ont été «performants et efficaces», a-t-il assuré, selon l’agence APS.

M. Salawatchi a, à cette occasion, fait part d’une prévision de construction de quatre autres navires algériens, dont deux au port de Honaine à Tlemcen, attendus à la réception « l’année prochaine ».

Il s’agit de deux thoniers de pêche en haute mer, de 37 m de long, réalisés avec un taux d’intégration estimé à 60 %, tandis que deux autres navires de pêche hauturière similaires seront livrés en 2024, a-t-il détaillé.

Le ministre a rappelé, à ce titre, la réception récente de deux navires de fabrication algérienne de pêche en haute mer, de 35 m de long, à Boumerdes, dont la réalisation a permis de faire une économie de près de 50% sur le montant destiné à leur importation, estimé à deux millions d’Euros, a-t-il indiqué.

La flotte algérienne ayant pris part à la campagne de pêche aux côtés des flottes des pays méditerranéens, « a réussi à pêcher le quota de l’Algérie en thon rouge, estimé à 1650 tonnes, dans de bonnes conditions et sans l’émission d’aucune réserve sur ses équipages ou ses navires, de la part de l’organisation mondiale en charge de la pêche au thon rouge », s’est, par ailleurs, félicité le ministre.

Il a ajouté que les navires algériens ont pêché la totalité du quota de thon rouge de l’Algérie « en un temps record de pas plus de 10 jours », estimant que c’est un « signe positif et encourageant pour le soutien à la pêche hauturière ».

Le ministre de la pêche et des productions halieutiques a procédé, à l’occasion, au coup d’envoi d’un projet d’élevage de daurade royale sur le littoral de Larhat, à l’ouest de Tipasa. 

Il s’est déplacé, à ce titre, à bord d’un bateau de pêche jusqu’aux cages flottantes d’élevage de ce poisson, pour participer symboliquement à leur alimentation.

Ce projet, inscrit dans le cadre des mesures décidées par le président de la République pour encourager l’investissement, est doté d’une capacité de production estimée à 400 tonnes de poissons/an.

Le secteur « œuvre à la relance de l’aquaculture, par l’encouragement des investissements, de façon à arriver à une production de 1000 tonnes/an dans chaque wilaya côtière (14), soit une production globale de 14.000 tonnes dans l’ensemble de ces wilayas, à l’horizon 2024 », a encore dévoilé M. Salawatchi.

Dans le court terme, il a signalé l’entrée en exploitation attendue, « avant la fin de l’année », de deux projets d’élevage aquacole à Skikda, d’une capacité de production annuelle de 700 tonnes chacun, outre deux autres projets d’une capacité de production de 400 tonnes chacun, à Tizi-Ouzou et Bejaia.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine