HomeénergiePétrole : le Brent recule à 101,84 dollars

Pétrole : le Brent recule à 101,84 dollars

Les prix du pétrole flanchaient lundi avec la perspective d’une demande limitée en Chine, premier importateur mondial de brut, où le gouvernement lutte contre une reprise de la pandémie de Covid-19.

L’idée que des confinements vont empêcher les déplacements mais également limiter l’activité industrielle faisait perdre 4,51% au Brent pour livraison en juin, référence du marché en Europe, à 101,84 dollars pour un baril.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison le même mois, référence américaine, cédait 4,55% à 97,43 dollars.

Alors que la quasi-totalité des 25 millions d’habitants de Shanghai sont confinés depuis début avril, les investisseurs redoutent qu’un scénario similaire s’applique à Pékin, où le nombre de cas détectés augmente.

Selon les analystes, cette situation aura un effet direct sur le marché des matières premières, vu le poids économique de la Chaine.

La demande chinoise de certains types de carburants (essence, diesel et kérosène pour l’aviation) a déjà reculé de 20% en avril 2022 par rapport à un an plus tôt, rapporte l’agence Bloomberg en citant des sources au  ministère de l’Energie chinois.

Parallèlement à la situation sanitaire en Chine, les perturbations de l’approvisionnement sont amoindries. 

La production a notamment repris en Libye sur des sites qui avaient été perturbés par des blocages, affirme le ministre de l’Energie aux agences  financières.

Les prix du baril restent en hausse sur six mois de plus de 18% pour le Brent et de plus de 16% pour le WTI.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine