HomeénergieSonatrach-universités : 50 projets de partenariat seront lancés début 2022

Sonatrach-universités : 50 projets de partenariat seront lancés début 2022

Cinquante (50) projets de recherche scientifique et du développement technologique seront lancés au premier trimestre 2022 au sein du Groupe Sonatrach dans le cadre du partenariat avec des établissements universitaires et des centres de recherche à travers le pays.

L’annonce a été faite ce dimanche par le directeur central de la recherche et du développement à Sonatrach, Mustapha Benamara, en marge d’une rencontre d’évaluation de ces projets à l’université Bordj Badji Mokhtar à Annaba, rapporte l’agence APS.

Il a fait savoir que 50 conventions de coopération scientifique ont été conclues en 2021 entre Sonatrach et des universités pour la réalisation de projets de recherche technologique dans les domaines stratégiques tracés par le groupe.

Dans le cadre de ce partenariat, plus de 100 projets de recherche et de développement technologique dans des domaines stratégiques ont été sélectionnés, dont 15 ont été lancés en vue de leur concrétisation, a-t-il indiqué, en précisant que les projets de recherche sont retenus sur la base des critères de l’utilité et de l’efficience économique pour le Groupe Sonatrach qui a fixé des domaines de développement technologique regroupant la maîtrise technologique, la numérisation, la maintenance, l’intelligence artificielle outre l’environnement, le développement durable, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

La stratégie de recherche et de développement conçue par Sonatrach permettra ainsi de concrétiser le principe de l’ouverture de l’université sur son environnement socioéconomique et l’exploitation des potentialités de recherche académique au service de l’économie nationale, a relevé M. Benamara, qui a souligné que le partenariat entre Sonatrach et des universités a contribué à mettre en exergue les capacités de recherche universitaires et à les intégrer dans des réseaux spécialisés de manière à favoriser leur exploitation dans divers domaines économiques.

Les travaux de la rencontre se sont déroulés en ateliers en présence de chercheurs de cinq universités du pays, à savoir, Annaba, El Tarf, Tébessa, Khenchela et Skikda, ainsi que deux Ecoles nationales des technologies industrielles, des énergies renouvelables et du développement durable.

La rencontre a été animée par des cadres de la Direction centrale de la recherche et du développement technologique de Sonatrach et a donné lieu à la présentation de 30 projets de recherche et de développement technologique conçus par des équipes de recherche relevant des établissements universitaires participants.

Les projets présentés concernent les domaines de la modélisation numérique, les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, le raffinage, la pétrochimie, l’environnement et le développement durable. Ils seront évalués avant d’être retenus pour être concrétisés en fonction des priorités stratégiques de Sonatrach, selon les organisateurs.

En marge de la rencontre, l’université Badji Mokhtar a distingué le jeune chercheur Fouad Boustouana, diplômé de cette université et lauréat du prix du meilleur manager en intelligence artificielle de l’année 2020 à Chicago (Etats-Unis).

Ce jeune chercheur et auteur de 40 publications scientifiques et brevets d’invention dans le domaine de l’intelligence artificielle, représente un modèle de réussite dans le domaine de la recherche scientifique pour les jeunes universitaires, a-t-on souligné.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine