Ali Bey Nasri plaide pour l’internationalisation des entreprises algériennes

l’intérêt au volet économique

Ali Bey Nasri, président de l’Anexal, Association nationale des exportateurs algériens, a plaidé pour l’internationalisation des entreprises algériennes.

Invité ce jeudi 23 septembre 2021 sur les ondes de la radio chaîne 3, le président d’Anexal a insisté sur la nécessité d’internationaliser des entreprises algériennes, à travers notamment un certain nombre d’engagement de la part de l’État.

« Il faut rassurer et encourager l’investisseur national, améliorer la situation des entreprises qui sont déjà en place. Une fois tous ces travers dépassés, l’Etat a assez de matières, d’éléments en main pour se tourner sérieusement vers l’exportation », a soutenu le président de l’Anexal, selon le même média.

Évoquant l’agriculture, Ali Bey Nasri a rappelé que dans ce secteur, les propriétaires « ne s’engagent pas sur la contractualisation pour parvenir à l’exportation, puisqu’il s’agit d’un secteur informel. », explique la même source.

Concernant les produits agricoles destinés à l’exportation, il a indiqué que la priorité serait en faveur de l’autosuffisance, en se disant favorable à « l’exportation de l’excédant, mais à sa planification ».

Il a également rappelé qu’en Algérie, le problème des statistiques industrielles déforme à un certain degré les enjeux de la production des entreprises, qui n’arrivent plus à se structurer afin d’appliquer les mécanismes d’arrêt ou de continuité de l’exportation.