France : Macron envisage de restreindre la délivrance de visas aux Algériens

France : Macron envisage de restreindre la délivrance de visas aux Algériens

Les autorités françaises envisagent des restrictions sur la délivrance des visas pour l’Algérie, le Maroc et la Tunisie, rapporte ce mercredi 9 juin la radio française Europe 1.

L’objectif de ces restrictions envisagées est pour inciter les trois pays du Maghreb à mieux coopérer en matière de lutte contre l’immigration clandestine en acceptant d’accueillir plus facilement leurs ressortissants en situation irrégulière en France. « Le taux de délivrance des laisser-passer consulaires, qui permettent à la France d’expulser les ressortissants de ces trois pays, se situent toujours autour de 50%. L’Algérie, le Maroc et la Tunisie refusent, en moyenne, le retour sur leur territoire d’un ressortissant sur deux que la France souhaite éloigner. Pour inciter les pays du Maghreb à mieux coopérer le président (français Emmanuel Macron, ndlr) envisage de restreindre la délivrance de visas pour ces pays », selon les informations d’Europe 1.

La même source souligne que les flux migratoires stoppés par la pandémie de la Covid-19, qui a provoqué la fermeture des frontières, sont en train de repartir à la hausse. « Attaqué par la droite et l’extrême droite sur sa politique migratoire, Emmanuel Macron a l’intention d’être plus efficace, notamment sur les expulsions des étrangers en situation irrégulière. Fortement stoppés par la crise sanitaire, les flux migratoires sont en train de repartir et le chef de l’Etat veut montrer qu’il agit », rapporte Europe 1.

La radio française fait état d’une réunion exceptionnelle est organisée mercredi après-midi à l’Elysée par Emmanuel Macron qui a réuni ses ministres de l’intérieur, le garde des sceaux et le ministre des affaires étrangères. Lors de cette réunion a été évoquée la relation de la France avec l’Algérie, le Maroc et la Tunisie, qui « ne jouent pas suffisamment le jeu » avec la France, notamment pour reconnaître leurs ressortissants que la France a décidé d’expulser, explique  la même source.

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger