HomeEntreprises-ManagementOoredoo Algérie : Bassam Al Ibrahim, nouveau directeur général

Ooredoo Algérie : Bassam Al Ibrahim, nouveau directeur général

Le groupe qatari de téléphonie mobile « Ooredoo » a annoncé ce jeudi 20 mai 2021 la nomination de Bassam Al Ibrahim au poste de directeur général de Ooredoo Algérie.

Bassam Al Ibrahim occupait depuis mars 2020 le poste de directeur général adjoint d’Ooredoo Algérie. Cette promotion, intervient après avoir dirigé l’entreprise durant la crise sanitaire provoquée par la pandémie de la Covid-19. « Sous sa direction, Ooredoo Algérie a livré de bons résultats au premier trimestre 2021, malgré un environnement macroéconomique difficile. En monnaie locale, les revenus ont augmenté de 2% au T1 (premier trimestre, ndlr) 2021 par rapport à la même période de l’année précédente », souligne le groupe Ooredoo dans son communiqué.

« Je suis très heureux d’annoncer la nomination de deux de nos talents exceptionnels pour diriger nos entreprises à Oman et en Algérie. Ces nominations s’inscrivent dans notre stratégie de continuer à investir dans nos meilleurs collaborateurs, alors que nous poursuivons notre parcours de transformation numérique et créons un mode de travail plus moderne, efficace et souple », a déclaré Cheikh Faisal Bin Thani Al Thani, Président du Groupe Ooredoo, cité par le communiqué.

« Je suis particulièrement fier de la nomination de la première femme DG, l’une des nombreuses femmes leaders d’Ooredoo qui se sont mobilisées et ont livré des résultats pendant les périodes les plus difficiles. Félicitations aux nouveaux DG. Je leur souhaite beaucoup de succès pendant leur mandat », a-t-il ajouté.

Pour rappel, l’ancien DG d’Ooredoo en Algérie, Nikolaï Beckers avait été expulsé en février 2020. Au lendemain de cette expulsion, le groupe qatari de téléphonie mobile avait confirmé l’information en indiquant suivre « avec grand intérêt les motifs de l’expulsion » du DG d’Ooredoo Algérie.

Le communiqué avait précisé que le conseil d’administration du groupe a ouvert « une enquête approfondie pour déterminer les raisons de la décision émise par les autorités algériennes » contre le DG d’Ooredoo Algérie.

Le groupe avait, via le même communiqué, renouvelé son « engagement » à respecter « les normes les plus élevées en matière de service vis-à-vis de ses clients et des lois des organismes d’organisation de ses sociétés opérant dans divers pays à travers le monde ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine