Le qatari Bassam Bassam Yousef Al Ibrahim nommé DG d’Ooredoo Algérie

L’opérateur qatari Ooredoo a nommé Bassam Yousef Al Ibrahim (qatari) au poste de directeur général de sa filiale algérienne, a-t-on appris d’une source sûre, précisant que le nouveau DG est arrivé mardi en Algérie et a pris ses fonctions mercredi à la tête d’Ooredoo Algérie.

Bassam Yousef Al Ibrahim et le PDG d’Ooredoo, Saoud Ben Nasser Al Thani, ont fait partie de la délégation ayant accompagné l’émir de l’Etat du Qatar en Algérie, Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani qui a effectué une courte visite mardi.

A rappeler que le PDG d’Ooredoo, Saoud Ben Nasser Al Thani, a été reçu par le ministre du travail, de l’emploi et e la sécurité sociale, Youcef Acheuk. Une audience qui n’est pas passée sans évoquer l’expulsion de l’ex-DG d’Ooredoo Algérie, l’allemand, Nikolai Beckers.

Selon un communiqué du ministère du travail, les deux parties ont « discuté des moyens de renforcer les relations de coopération dans le domaine technologique et de la formation des cadres algériens travaillant pour la filiale du groupe qatari en Algérie. »

Le ministre du travail a également abordé les politiques et procédures nationales en vigueur dans les domaines du travail et de l’emploi ainsi que la législation et la réglementation algériennes dans le domaine des relations de travail.

Pour sa part, Saoud Ben Nasser Al Thani a affirmé la volonté de son groupe de travailler pour créer de nouvelles opportunités d’emploi, accompagner les jeunes entrepreneurs dans la mise en place d’activités, notamment dans le domaine numérique et accompagner les institutions algériennes dans la transformation numérique.

Pour rappel, Mercredi 19 février, le directeur général de l’opérateur mobile Ooredoo Algérie, Nickolai Beckers, a été interpellé au sein de la direction générale de l’entreprise à Ouled Fayet à Alger et a été conduit à la frontière, précisément, à l’aéroport international d’Alger pour son expulsion immédiate.

L’information de l’expulsion de Nikolaï Beckers a été relayée par plusieurs médias qui ont évoqué une décision des plus hautes autorités de l’Etat. On reproche à M. Beckers d’avoir voulu licencier 900 employés de la filiale algérienne du groupe qatari Ooredoo.
 
Le lendemain, Jeudi 20 février, le groupe Ooredoo a confirmé l’expulsion mercredi du directeur général de sa filiale algérienne, l’allemand Nikolaï Beckers. Le groupe qatari a annoncé, dans un communiqué rendu public, qu’il suivait « avec grand intérêt les motifs de l’expulsion » du DG d’Ooredoo Algérie.
Le communiqué a précisé que le conseil d’administration du groupe a ouvert « une enquête approfondie pour déterminer les raisons de la décision émise par les autorités algériennes » contre le DG d’Ooredoo Algérie.

Le groupe a, via le même communiqué, renouvelé son « engagement » à respecter « les normes les plus élevées en matière de service vis-à-vis de ses clients et des lois des organismes d’organisation de ses sociétés opérant dans divers pays à travers le monde », a conclu le communiqué.

MDI School