HomeLa uneCovid-19 : des retards dans la livraison des vaccins, selon Djerad

Covid-19 : des retards dans la livraison des vaccins, selon Djerad

Lancée fin janvier dernier (soit depuis 80 jours), la campagne de vaccination contre le coronavirus (Covid-19) en Algérie peine à s’accélérer pour vacciner plus de 50% de la population pour atteindre l’immunité collective.

Mais, la campagne de vaccination est freinée par les retards des livraisons des vaccins anti-Covid. Ces retards ont été relevés par le Premier ministre Abdelaziz Djerad, lors d’une réunion du Gouvernement qu’il a présidée ce mercredi 21 avril 2021 par visio conférence.

En effet, le Premier Ministre a demandé au ministre de la Santé « de veiller à résorber les retards constatés dans les livraisons des vaccins anti-COVID-19 déjà commandés et ce, conformément aux engagements contractuels des fournisseurs », selon le communiqué des services du Premier ministère.

Jusqu’à maintenant, l’Algérie a réceptionné, depuis le lancement de la campagne de vaccination, 664 000 doses de vaccins anti-Covid-19. Elle avait réceptionné le 31 janvier dernier 50 000 doses du vaccin russe Sputnik-V et le 1er février, 50 000 doses du vaccin anglo-suédois AstraZeneca. En mars dernier, l’Algérie réceptionné sous forme de don de la Chine, 200 000 doses du vaccin chinois Sinopharm; et début avril, elle a réceptionné 364 000 doses du vaccin AstraZeneca dans le cadre du mécanisme onusien Covax. Cette quantité de doses permet de vacciner uniquement 332 000 personnes.

L’Algérie compte également lancer la production localement du vaccin russe Sputnik-V en septembre prochain. C’est le groupe pharmaceutique publique Saidal qui a été choisi comme partenaire du laboratoire russe pour la production du vaccin Sputnik-V sur un site implanté à Constantine. A ce propos, le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed a indiqué, il y a quelques jours que « nous sommes accompagnés par le fonds russe et aussi par des laboratoires qui fabriquent déjà le Sputnik dans d’autres pays ».

Cependant, il y a lieu de souligner que la courbe des contaminations par le coronavirus s’est stabilisée depuis plusieurs semaines en Algérie. Les chiffres avancés quotidiennement par le ministère de la Santé font état de nombre de contaminations compris entre 100 et 200 cas par jours. 

Le dispositif de lutte contre la pandémie du coronavirus en Algérie a été fortement allégé. Le confinement partiel à domicile a été maintenu dans 9 wilayas seulement de 23h jusqu’au lendemain à 4h. Mais, les spécialistes mettent en garde contre tout relâchement et appellent les citoyens à continuer à respecter les mesures barrières et éviter ainsi une troisième vague de la pandémie en Algérie.

Articles associés
Société Générale

Fil d'actualité

Articles de la semaine