La cybercriminalité est le principal risque pour l’économie, selon le patron de la Banque centrale américaine

La cybercriminalité est le principal risque pour l'économie, selon le patron de la Banque centrale américaine

« Le monde évolue. Et les risques aussi. Et je dirais que le risque que nous surveillons le plus est le cyber-risque. » Le président de la Banque centrale américaine est plus inquiet du risque d’une cyberattaque à grande échelle que d’une crise financière mondiale semblable à celle de 2008. Les risques d’une crise ressemblant à celle de 2008 avec un besoin de renflouement des banques par les gouvernements « sont très, très faibles », a déclaré Jerome Powell dans l’émission « 60 minutes » sur la chaîne américaine CBS News.

« Il existe des scénarios dans lesquels (…) le système de paiements ne peut pas fonctionner. Les paiements ne peuvent pas être effectués. Il existe des scénarios dans lesquels une grande institution financière perdrait la capacité de suivre les paiements qu’elle effectue et des choses de ce genre », a expliqué Jerome Powell. 

La Fed envisage aussi la possibilité qu’une partie ou même une grande partie du système financier puisse s’arrêter. « Nous passons donc beaucoup de temps, d’énergie et d’argent pour nous prémunir contre ça », a-t-il souligné, en rappelant que des cyberattaques visent de grandes institutions « tous les jours ».

Afp

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger