Sidérurgie : Le complexe de Bellara prévoit d’exporter 300.000 tonnes de fer

complexe sidérurgique de Bellara

Le directeur général adjoint du complexe sidérurgique de Bellara (wilaya de Jijel) de la Société algéro-qatarie de sidérurgie (Algerian Qatari Steel), Chaïb Setti Sofiane, a fait savoir, lundi, que le complexe prévoit d’exporter 300.000 tonnes de fer au cours de cette année vers l’Europe, le Canada et certains pays arabes.

En effet, le complexe sidérurgique a signé trois conventions avec des partenaires étrangers pour l’exportation d’environ 300.000 tonnes de fer vers l’Europe, le Canada et plusieurs pays arabes, a précisé Chaïb Sofiane qui s’est exprimé dans une déclaration à la presse, en marge de la cérémonie organisée à l’occasion de l’obtention par la Société de la certification internationale de qualité ISO 9001 et l’arrivée de la société à un (1) million d’heures de travail sans incidents.

Selon lui, le complexe passera à l’étape d’exportation ‘‘durant l’année en cours’’ au travers de plusieurs opérations successives surtout que le marché local connait « une saturation » en cette matière d’environ 30 %.

Les raisons de la hausse des prix du rond à béton

S’agissant de l’augmentation des prix locaux du rond à béton en dépit de sa « disponibilité », Chaïb Sofiane l’a imputée à la hausse du cours du minerai de fer sur le marché international à hauteur de 70 %. Il a précisé que ce produit représente 65 % des composants du fer.

Par ailleurs le même responsable a également relevé que l’obtention par la Société algéro-qatarie de sidérurgie de la certification ISO 9001 constitue une reconnaissance de « la conformité du produit local aux normes mondiales ».

De son côté, Youcef Ahmed El Mohannadi, directeur général de la Société algéro-qatarie de sidérurgie, a considéré que le fait que celle-ci ait atteint 1 million d’heures de travail sans incident constitue un « couronnement » des efforts déployés par les travailleurs et l’application de la direction chargée de la sécurité et de l’environnement des normes internationales en matière de sécurité sur les lieux de travail.

Selon lui, la santé, la sécurité et l’environnement en plus de la qualité représentent « les plus importants fondements de la politique générale du complexe ».

Colloque MDI