Algérie : une agence bancaire pour 26 000 habitants

La couverture bancaire en Algérie est « très loin » des normes internationales avec seulement une (1) agence bancaire pour 26 000 habitants, a reconnu, jeudi à Alger, le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane.

Le ministre a précisé que bien que le réseau bancaire s’est  étoffé de 40 nouvelles agences bancaires en 2020 (dont 18 publiques) portant le nombre total à 1690 agences à travers le territoire national, ce chiffre reste « très loin » des normes internationales qui est de 1 agence/10 000 habitants, tandis qu’en Algérie on est à  1 agence/26.000 habitants.

Répondant à une question orale lors d’une plénière au Conseil de la nation, le ministre a estimé que cette situation implique la recherche de solutions à travers la création de nouvelles agences bancaires à même de permettre la réalisation de l’inclusion bancaire, rapporte l’agence officielle APS.

Le réseau des banques privées ne s’étend pas à toutes les wilayas

Concernant le réseau bancaire public, le nombre total des agences s’élève à 1.186 agence à travers l’ensemble du territoire national tandis que le réseau des banques privées ne s’étend pas à toutes les wilayas, a ajouté le ministre, appelant à remédier à cette situation à travers l’ouverture d’agences privées à travers toutes les wilayas.

M. Benabderrahmane a déclaré avoir instruit les banques publiques d’élargir leur réseau national et d’améliorer l’intégration financière de la population, par le développement des services bancaires électroniques, l’utilisation des nouveaux moyens de paiement et l’ouverture de guichets dédiés à la finance islamique.

Ces mesures « s’inscrivent dans le cadre des alternatives économiques et de l’encouragement des banques à proposer de nouveaux produits contribuant au développement et répondant aux exigences de la société », a-t-il soutenu.

MDI Alger