Sonelgaz, Sonatrach, revenus pétroliers… les explications du ministre Attar

Sonelgaz, Sonatrach, revenus pétroliers… les explications du ministre Attar

Le ministre de l’Énergie, Abdelmadjid Attar, s’attend à ce que les revenus pétroliers au cours de l’année 2021 atteignent 28 milliards de dollars, à condition que la consommation mondiale des hydrocarbures s’améliore.

Le ministre a rappelé que les revenus issus de l’exportation des hydrocarbures (pétrole, gaz et produits pétroliers) s’élevaient à 22 milliards de dollars en 2020, en baisse de 11 milliards de dollars, soit environ 30% par rapport à l’année 2019,

Il a par ailleurs indiqué que l’Algérie arrêtera d’importer l’essence en 2021 pour produire un seul type d’essence qui est l’essence sans plomb, en soulignant que 70 % du parc automobile roule au gasoil, indiquant que Sonatrach a un projet à Hassi Messaoud en 2024 ou 2025 pour produire ce type de carburant.

Le premier responsable du secteur a confirmé que les revenus pétroliers constituent 96% des revenus du pays en devises.

Évoquant l’exploration pétrolière au nord du pays, M. Attar a estimé que les découvertes de pétrole dans le nord du pays sont très limitées, en raison de plusieurs considérations, notamment la protection de l’environnement et des personnes.

Quant à l’exploration hors de l’Algérie, le ministre a confirmé que Sonatrach avait fait plusieurs découvertes en Libye, mais qu’elles n’étaient pas développées en raison de la situation actuelle.

Sonatrach a également découvert un petit champ pétrolifère au Niger et foré deux puits, selon le ministre qui a indiqué que l’entreprise nationale était également en négociation avec l’Irak pour la prospection des champs pétrolifères.

Le ministre de l’Énergie a par ailleurs déclaré que 78% de l’énergie en Algérie est consommée sans créer de richesse.

M. Attar a ajouté que l’électricité est vendue à un prix subventionné par le Trésor public, soulignant que Sonelgaz et ses filiales auraient fait faillite si le prix de l’électricité n’était pas subventionné par le Trésor public.

MDI Alger