Pétrole : Attar exclut un baril à 60 dollars durant le premier semestre 2021

Attar : Un nouveau projet de loi sur l’électricité d’ici la fin 2021

Le ministre de l’Énergie, Abdelmadjid Attar, a exclu un baril de pétrole à 60 dollars ou plus durant le premier semestre 2021. « La situation énergétique est liée à la situation sanitaire, et il est impossible que le prix du baril dépasse 60 dollars au cours du premier semestre 2021 », a affirmé ce lundi 25 janvier 2021, le ministre, lors du forum de la Radio Chaîne 1.

M. Attar s’attend à ce que les prix du pétrole se stabilisent dans les limites de 55 dollars le baril durant l’année en cours, en raison du vaccin contre la Covid-19 et de l’accord historique conclu par les pays de l’OPEP et de l’OPEP + pour ne pas augmenter la production, à partir de janvier 2021.

Le ministre a indiqué que l’effondrement des prix du pétrole, qui remonte à 2014, a affecté de manière significative l’économie nationale. La pandémie du coronavirus a considérablement affecté le volume de la consommation de pétrole au niveau mondial.

M. Attar a salué la décision historique de l’Arabie saoudite, qui a réduit sa production d’un million de barils par jour, en plus des décisions de la réunion de l’OPEP + en novembre dernier, qui a décidé de ne pas augmenter la production de 2 millions de barils par jour, ce qui a permis au prix du pétrole d’atteindre 55 dollars.

Abdelmadjid Attar a déclaré que le prix moyen du pétrole algérien a atteint 42 dollars au cours de l’année 2020, malgré l’impact de la pandémie sur les prix, en précisant que les revenus de l’Algérie provenant de l’exportation de pétrole et de gaz ont diminué de plus de 10 milliards de dollars.

Par ailleurs, il a affirmé que «si les campagnes de vaccination réussissent, que les vols aériens et terrestres reviennent et que la croissance économique reprend à travers le monde, peut-être que le prix du baril augmentera».

Il a souligné que nous utilisons actuellement la moitié de notre gaz, indiquant que les prix du baril de pétrole, qui oscillaient entre 80 et 90 dollars avant la pandémie du coronavirus, pourraient revenir d’ici 2023.

MDI Alger