Marché du travail, sécurité sociale… les chiffres de Djaaboub

Marché du travail, sécurité sociale... les chiffres de Djaaboub

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la solidarité sociale, El Hachemi Djaaboub, a confirmé, ce mardi 19 janvier 2021, lors de son allocution devant les membres de la commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la solidarité nationale au Conseil de la Nation, la baisse de l’activité de médiation sur le marché du travail.

A ce propos, il a indiqué que les offres d’emploi étant passées de 437.000 offres en 2019 à 306.000 en 2020, soit une baisse de 30%, et les offres étaient concentrées dans les secteurs de la construction, des services et de l’industrie, et 80% de ces offres provenaient du secteur privé, indique un communiqué du Conseil de la Nation publié sa page Facebook.

Le ministre révélé qu’il y avait un retard important dans le processus d’intégration des employés dans le cadre du contrat de pré-emploi, car seuls 365 000 jeunes ont été intégrés jusqu’en décembre 2020, alors qu’ ils devaient tous être intégrés en 3 ans, soit entre 2019 et 2021, en adoptant le critère d’ancienneté.

Le  ministre du Travail a attribué le retard enregistré à la non-libération des postes suspendus et à la saturation de certains organes, en plus de l’incompatibilité des diplômes universitaires des contractants avec certains postes.

En termes de chiffres, il a souligné que le pourcentage d’intégration ne dépassait pas 9% du nombre total de contractants.

Une baisse a également été enregistrée du nombre d’intégration des demandeurs d’emploi à 230.631 en 2020, contre 335.311 en 2019, soit une baisse de 31%, et le ministre a précisé que le taux d’intégration ne dépassait pas 9% du nombre total des contractuels.

Malgré la crise sanitaire, la Caisse nationale d’assurance chômage a financé 4 262 petites entreprises au cours de l’année 2020 capables de créer 10039 emplois directs, a précisé le même responsable.

Les caisses de sécurité sociale sont chargées de fournir des prestations à leurs assurés sociaux à travers l’assistance dans les budgets des hôpitaux publics, qui ont atteint 92 milliards en 2020 et 101 milliards en 2021, a indiqué le ministre.

Les caisses d’assurance sociale interviennent également dans le remboursement des médicaments et prestations sanitaires qui ont atteint l’année 2019:

242 milliards DA pour les médicaments, 4,5 milliards DA pour les cliniques de chirurgie cardiaque (29 cliniques),12 milliards DA pour les centres d’hémodialyse (193 centres), 3,5 milliards DA pour le transport sanitaire (343 transporteurs),1,5 milliard DA pour les médecins contractuels (3630) et 540 millions DA pour les maternités (83 cliniques) d’avril à novembre 2020.