WhatsApp repousse la modification de ses conditions d’utilisation, face au tollé sur le partage des données

WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation, face au tollé sur le partage des données

Aurait-elle entendu la fronde populaire ? Après les très nombreuses craintes autour du partage des données, WhatsApp a annoncé repousser de trois mois le changement de ses conditions d’utilisation.

Depuis plusieurs jours, les utilisateurs disaient leur volonté de quitter l’application de communication instantanée, par refus du partage des données avec sa maison mère, Facebook. Les applications concurrentes, comme Signal ou Telegram, avaient enregistré une hausse de téléchargements. « Nous retardons désormais la date à laquelle les utilisateurs devront relire et accepter les conditions », a indiqué l’entreprise dans un article de blog. Les modifications, qui devaient entrer en vigueur le 8 février, ne seront plus effectives qu’à partir du 15 mai. Mais ce délai suffira-t-il à enrayer le mouvement de départ ?

Cette semaine, WhatsApp avait tenté une première fois de rassurer ses utilisateurs, parlant de « rumeurs qui circulent ». « Nous voulons dire clairement que la mise à jour n’affecte en aucune façon la confidentialité des messages échangés avec vos amis et votre famille », déclare la messagerie.

L’entreprise a assuré que la mise à jour ne « renforcerait pas notre capacité à partager des données avec Facebook », mais était avant tout destinée à aider des entreprises à mieux communiquer avec leurs clients via la plateforme. « Nous savons qu’il y a eu de la confusion et de la désinformation à propos de cette mise à jour, et nous voulons aider tout le monde à comprendre nos principes et les faits », a défendu l’entreprise

Afp

MDI Alger