Ouyahia : « J’ai reçu des lingots d’or de la part d’émirs du Golfe que j’ai revendu sur le marché noir »

Ouyahia :

L’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia, condamné à de la prison ferme dans plusieurs affaires de corruption, a fait, ce samedi à la Cour d’Alger, des révélations sur les cadeaux en lingots d’or qu’il a reçu de la part d’émirs du Golfe et qu’il les avait revendu sur le marché noir.

Les déclarations d’Ahmed Ouyahia ont été faites lors du procès en appel dans les deux dossiers de montage automobile et de financement occulte de la campagne électorale du   5e mandat du candidat à la Présidentielle d’avril 2019, Abdelaziz   Bouteflika, qui s’est ouvert ce samedi à la Cour de justice d’Alger.

Interrogé par le juge sur l’origine de près de 70 milliards de centimes découverts dans ses comptes bancaires et postaux, Ouyahia a révélé  que des dizaines d’émirs des pays du Golfe venaient au sud de l’Algérie et offraient des cadeaux aux responsables algériens en contrepartie d’autorisations de chasse, rapporte le journal El Bilad.

L’ancien premier ministre, en détention à la prison d’El Abadla dans la wilaya de Béchar, a révélé avoir reçu en cadeaux 60 lingots d’or de la part de ces émirs du Golfe et qu’il les avait proposé à la Banque d’Algérie. Cette dernière avait refusé de les acheter, Ouyahia a dit les avoir revendu sur le marché noir pour 350 millions de dinars.

Selon l’APS, Ouyahia a dit avoir gardé le silence jusqu’à présent sur cette question afin de «ne pas porter atteinte aux relations» entre l’Algérie et «certains pays amis». Il a reconnu ne pas avoir déclaré ces sommes au fisc.

Colloque MDI