Pomme de terre : les importations de la semence en baisse de plus de 50%

transformation de la pomme de terre

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural s’est exprimé, ce samedi 19 décembre, sur les importations algériennes de la semence de pomme de terre.

Dans un communiqué rendu public et repris par l’agence officielle APS, le département de l’Agriculture a indiqué que les importations de la semence de la pomme de terre enregistre durant la campagne en cours une baisse de plus de 50% par rapport à la campagne précédente, conformément aux objectifs tracés dans le cadre de la feuille de route du secteur.

En effet, a précisé le ministère, les autorisations d’importation délivrées par les services phytosanitaires du ministère pour la campagne en cours portent sur une quantité globale de 45.277 tonnes contre 99.000 tonnes lors de saison précédente, ceci pour les variétés qui ne sont pas produites localement

Selon la même source, le volume de semences de pomme de terre importé depuis la date de démarrage de l’opération le 15 novembre dernier a atteint 19.909 contre 50.000 tonnes à la même période de la campagne écoulée et 67.000 tonnes en 2018/2019.

Le ministère de l’Agriculture a fait savoir que cette réduction a permis un gain financier de plus de 15,2 millions d’euros depuis le début de l’opération d’importation en mi-novembre 2020 à ce jour par rapport à la même période de la campagne 2019/2020 et de 23,74 millions d’euros par rapport à celle de 2018/2019.

« La filière pomme de terre ne cesse d’enregistrer des performances aussi bien en produit de consommation qu’en segment semence, dont les besoins nationaux sont couverts à plus de 80% actuellement », est-il souligné dans le communiqué.

Pour rappel, entre le mois d’octobre et le mois de décembre courant, l’Algérie a importé de la France, 4300 tonnes de semences de pomme de terre.

Colloque MDI