Covid-19 : La contamination est minime en avion, selon l’IATA

L’Association du transport aérien international (IATA) affirme avoir démontré la faible incidence de la transmission de la Covid-19 en vol, en s’appuyant entre autres sur des données fournies par Airbus, Boeing et Embraer, selon Air Journal. Depuis le début de l’année, 44 cas de contamination ont été signalés, qu’ils soient confirmés, probables ou potentiels, sur les 1,2 milliards de voyageurs ayant pris l’avion.

Selon les données des constructeurs, les systèmes de circulation d’air des avions, les filtres HEPA (High Efficiency Particulate Air), la barrière naturelle du dossier de siège, le flux d’air descendant et les taux d’échange d’air élevés « réduisent efficacement le risque de transmission de maladies à bord en temps normal ».

Le port du masque en cas de pandémie ajoute une « couche supplémentaire de protection », ce qui rend le fait d’être assis à proximité dans une cabine d’avion « plus sûr que la plupart des autres environnements intérieurs ».

« Le risque qu’un passager contracte la COVID-19 à bord semble très faible, avec seulement 44 cas potentiels identifiés de transmission liée au vol parmi 1,2 milliard de voyageurs, soit un cas pour 27 millions de voyageurs », a déclaré le Dr David Powell, conseiller médical de l’IATA. « Nous reconnaissons que cela peut être une sous-estimation, mais même si 90% des cas n’étaient pas signalés, ce serait un cas pour 2,7 millions de voyageurs. Nous pensons que ces chiffres sont extrêmement rassurants. En outre, la grande majorité des cas publiés sont survenus avant que le port de masques faciaux en vol ne se généralise », a-t-il ajouté, selon la même source.

MDI School