HomeLa uneStart-ups : les principales annonces de Tebboune

Start-ups : les principales annonces de Tebboune

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a réitéré, ce dimanche 3 octobre 2020, son engagement d’en finir avec les pratiques bureaucratiques.

« L’ère des entraves administratives et bureaucratiques est révolue », a déclaré le président Tebboune dans un discours tenu à l’ouverture des travaux de la conférence nationale des Start-ups « Algeria Disrupt 2020 » organisée au Centre International des Conférences (CIC) à Alger. 

Le chef de l’Etat a rappelé s’être engagé à « éradiquer définitivement ces pratiques qui ont privé les meilleurs de nos enfants de concrétiser leurs projets et de réaliser leurs rêves et poussé nombre d’eux à l’émigration ». « Si tous les Algériens se plaignent de la bureaucratie, les jeunes en sont encore plus contrariés (…) », a-t-il relevé.

Un nouveau système déclaratif au profit des porteurs de projets innovants

Selon lui, la concrétisation de cet engagement « se traduira par l’adoption d’un nouveau système déclaratif au profit des porteurs de projets innovants leur permettant de concrétiser leurs idées loin de toute entrave ». « Il suffit à toute personne souhaitant créer une start-up de le déclarer seulement…une fois la production lancée, elle devra obtenir le registre de commerce », a indiqué le président de la République.

Rappelant que l’économie de la connaissance et des start-ups est l’un des principaux axes de son plan économique, le président Tebboune a indiqué que ce plan est basé sur l’encouragement des initiatives de jeunes et la prise en compte de leurs projets dans le plan de relance économique.

Tebboune annonce le lancement officiel du Fonds de financement des start-ups

Il a ajouté que pour permettre aux jeunes de concrétiser leurs projets innovateurs, il a été nécessaire de créer un écosystème qui leur garantit des mécanismes de financement adéquats à travers la création du Fonds de financement des Start-ups.

C’est ainsi que le président Tebboune a annoncé le lancement officiel du Fonds national pour le financement des start-ups dont le mode de fonctionnement se distinguera par une « flexibilité » et une « tolérance aux risques ».

Il a affirmé que ce nouveau mécanisme de financement permettra aux jeunes porteurs de projets d' »éviter les banques et la lenteur bureaucratique qui en découle, à travers cet outil qui se distinguera par la flexibilité dont ont besoin les start-up ».   

Rappelant que dans une économie capitaliste, ce genre de fonds est financé par les opérateurs privés, le président Tebboune a souligné que « ce Fonds qui sera certes financé par l’Etat, demeurera « ouvert au secteur privé et les sociétés étrangères qui souhaiteraient y contribuer financièrement ».

Des incitations fiscales et des facilitations pour accéder au foncier industriel

Le président de la République a rappelé les incitations fiscales introduites au titre de la Loi des Finances Complémentaires pour l’année 2020, au profit des start-ups en plus des facilitations pour accéder au foncier industriel pour la création des incubateurs et accélérateurs d’entreprises considérés comme très importants dans l’accompagnement des start-ups.

Le président Tebboune a formé le vœux de voir les projets soumis au Fond de financement des start-up (dont le lancement officiel a été annoncé durant la Conférence) se concrétiser dans « les plus brefs délais », soulignant que « tous les problèmes soulevés doivent être réglés dans un délai de deux mois ».

Près de 1.000 participants prennent part à ce rendez-vous, entre start-ups, incubateurs, représentants d’institutions gouvernementales et financières, opérateurs économiques, experts, associations, universités et centres de recherches.

Trois panels seront organisés dans le cadre ce cette conférence autour des thématiques en relation avec le cadre juridique, le capital risque « venture capital » et les incubateurs/accélérateurs.

Peu avant le début de la Conférence, le président Tebboune, accompagné du Premier ministre et du ministre délégué chargé de l’Economie de la connaissance et des start-ups, a visité une exposition regroupant une quarantaine de start-ups, organisée en marge de la rencontre afin de mettre en exergue la créativité de la jeunesse algérienne qui continue à prouver ces potentialités notamment durant cette période de pandémie.

Le président Tebboune s’est entretenu avec les exposants qui lui ont présenté des aperçus sur leurs projets innovants.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine