Devant la Cour d’Alger, les avocats réclament « une justice indépendante »

Au premier jour de leur grève, des dizaines d’avocats ont protesté ce dimanche devant la Cour d’Alger pour réclamer « une justice indépendante ».

Les robes noires de la capitale ont répondu à l’appel de l’ordre des avocats d’Alger pour une grève d’une semaine à partir d’aujourd’hui jusqu’au 4 octobre prochain.

Devant la Cour d’Alger les avocats ont scandé des slogans comme : « La défense réclame une justice indépendante », « basta à la justice des instructions ».

https://twitter.com/escargounet/status/1310165726054014977?s=20

L’action des avocats intervient suite à ce qu’ils ont qualifié d' »humiliation »  de la défense lors du procès en appel de l’homme d’affaires Mourad Oulmi qui s’est tenu mercredi et jeudi à la Cour d’Alger.

L’ordre des avocats d’Alger a appelé vendredi au boycott d’une semaine du travail judiciaire à la Cour d’Alger et au niveau de tous les tribunaux qui lui sont affiliés.

Au premier jour (mercredi) du procès en appel, la défense du patron de Sovac menée par le bâtonnier d’Alger Me Abdelmadjid Sellini a formulé une demande de report qui a été rejetée par le président de l’audience.

Le lendemain (jeudi), le procès s’est poursuivi avec les plaidoiries des avocats de la défense mais les plaidoiries ont été interrompues car Me Sellini a eu un malaise et a été transféré en urgence à l’hôpital.

Hier (samedi), le procès de Mourad Oulmi devait reprendre mais les avocats ont protesté à l’intérieur de la Cour d’Alger en appelant au départ du ministre de la justice, Belkacem Zeghmati.