Trump : « cinq ou six pays » arabes vont « bientôt » signer des accords avec Israël

Covid-19 : Facebook retire une vidéo de Trump jugée mensongère sur la pandémie

Le président américain Donald Trump a déclaré mardi que « cinq ou six pays » arabes supplémentaires s’apprêtaient à conclure des accords de normalisation de leurs relations avec Israël, après les Emirats arabes unis et Bahreïn qui scellent leur entente avec l’Etat hébreu à la Maison Blanche.

« Nous sommes très avancés avec environ cinq pays, cinq pays supplémentaires », a dit le président des Etats-Unis dans le Bureau ovale en compagnie du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

« Nous avons au moins cinq ou six pays qui vont nous rejoindre très bientôt, nous leur parlons déjà », a-t-il assuré sans nommer ces Etats. « Je pense qu’Israël n’est plus isolé », a continué le président américain.

Un membre du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) Ahmed Majdalani avait déclaré ce weekend à l’AFP : « Selon nos estimations, quatre ou cinq pays arabes pourraient être prêts, après Bahreïn et les Émirats arabes unis, à aller de l’avant pour instaurer une paix imaginaire. »

M. Majdalani n’a pas clarifié les noms de ces pays, mais des sources palestiniennes ont fait référence à l’État d’Oman, du Soudan, de la Mauritanie et du Maroc.

Donald Trump n’a, par ailleurs, pas écarté la possibilité d’un accord incluant les Palestiniens. « Les Palestiniens vont totalement devenir un membre, je ne dis pas ça par bravade, je vous assure que les Palestiniens vont faire partie (d’un accord) au moment opportun », a-t-il ajouté.

AFP

MDI School