Affaire du lobbyiste engagé par Ali Haddad : Le Parquet général ouvre une enquête

Affaire Haddad : Le parquet général se pourvoit en cassation contre l'arrêt pénal rendu

Le parquet général près la Cour d’Alger a annoncé, lundi, l’ouverture d’une enquête préliminaire suite aux informations relayées par certains titres nationaux au sujet d’un contrat conclu par des représentants du prévenu Haddad Ali avec une société américaine d’un montant de 10 millions de dollars, indique un communiqué de cette juridiction.

« Suite aux informations relayées par certains titres nationaux au sujet d’un contrat conclu par des représentants du prévenu Haddad Ali avec une société américaine d’un montant de 10 millions de dollars, et en application des dispositions de l’article 11 du code de procédure pénale, le parquet général près la Cour d’Alger informe l’opinion publique de l’ouverture d’une enquête préliminaire sur cette affaire pour déterminer les circonstances de conclusion de ce marché et en définir le véritable objectif « , lit-on dans le communiqué diffusé via l’agence officielle APS.

Jeudi dernier, plusieurs médias nationaux dont Algérie-Eco ont rapporté que l’homme d’affaires emprisonné Ali Haddad, a engagé un lobbyiste proche du président américain Donald Trump pour la somme de 10 millions de dollars et cela quelques semaines après sa condamnation par le tribunal de Sidi M’hamed à 18 ans pour corruption.

Le contrat qui a une durée d’un an d’Ali Haddad avec le groupe public Sonoran demande à l’entreprise de fournir « des services de conseil aux entreprises et personnels » ainsi que « d’autres services sur une base convenue » a annoncé le site spécialisé Foreign Lobby. Le contrat a été signé par Sabrina Ben, conseillère principale de Haddad basée à Paris a précise la même sourcé.

Par ailleurs, Sonoran n’a pas voulu donné des détails sur la nature du contrat signé avec la conseillère de Ali Haddad patron du groupe ETRHB.

MDI School