Le point sur la pandémie dans le monde

Le point sur la pandémie dans le monde

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

En Corée du Nord, 1er cas « suspecté » : Un premier cas « suspecté » de coronavirus a été répertorié en Corée du Nord, qui s’est mise en état d' »urgence maximale », a annoncé dimanche l’agence officielle KCNA. Ce cas est dû à une personne qui « est rentrée le 19 juillet après avoir franchi illégalement la ligne de démarcation » qui fait office de frontière avec la Corée du Sud, selon KCNA. Cette personne suspectée de porter le virus, est présentée comme « un fugitif qui s’est rendu dans le sud il y a trois ans » et a été retrouvé dans la ville de Kaesong, à la frontière avec la Corée du Sud.

Près de 640.000 morts : La pandémie a fait plus de 639.981 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 11H00 GMT. Un peu plus de 15,8 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec 146.391 décès, devant le Brésil (86.449), le Royaume-Uni (45.677), le Mexique (42.645) et l’Italie (35.097).

Recrudescence en France : En France, la circulation virale est en « nette augmentation », avec plus de 1.000 nouveaux cas de coronavirus par jour, a annoncé la Direction générale de la Santé (DGS). « Ce qu’il faut éviter par-dessus tout, c’est le reconfinement général », une mesure qui serait « catastrophique » au niveau économique et social, a déclaré le Premier ministre français Jean Castex. « Nous savons maintenant ce que cela produit : une telle mesure brise la progression de l’épidémie, certes, mais au niveau économique et social, c’est catastrophique, y compris pour la santé psychologique de certains de nos concitoyens », a-t-il insisté.

En Belgique, la première ministre Sophie Wilmès a annoncé samedi envisager de nouvelles mesures supplémentaires face à la hausse des cas de nouveau coronavirus, le jour même de l’entrée en vigueur de mesures renforcées.

En Espagne, le gouvernement catalan (nord-est) a ordonné la fermeture des discothèques et bars de nuit, face à une augmentation des cas.

Gouvernements critiqués : Le soutien aux réponses des gouvernements face à la crise du coronavirus s’érode dans plusieurs pays, selon une étude internationale publiée par le cabinet KekstCNC. Au Royaume-Uni, seuls 35% des sondés jugent positivement l’action gouvernementale. L’étude relève 44% de mécontents aux Etats-Unis, tandis qu’au Japon 51% des sondés estiment que les autorités gèrent mal la crise. Les Français se montrent davantage satisfaits (+6 points par rapport à juin), avec néanmoins 41% de mécontents. L’étude montre un large soutien au port du masque.

Reports et annulations : La traditionnelle fête de fin d’année à Rio de Janeiro, qui rassemble habituellement des millions de spectateurs sur la plage de Copacabana pour y admirer les feux d’artifice, a été annulée. Le maire de Sao Paulo, Bruno Covas, a annoncé le report sine die du carnaval de la plus grande métropole du Brésil.

Reprise du foot chinois : Le championnat de foot chinois a repris samedi avec la victoire de Guangzhou Evergrande face au Shanghai Shenhua (2-0), après une interruption de cinq mois, rendant hommage aux victimes lors d’une minute de silence.

En Italie, l’entraîneur de Bologne Sinisa Mihajlovic a pesté contre les matches de Serie A disputés à huis clos: « Jouer de cette façon c’est nul et je crois que je ne suis pas le seul à le penser « , a-t-il dit.

Bolsonaro négatif : Le président brésilien Jair Bolsonaro a annoncé samedi avoir été testé négatif au nouveau coronavirus, après avoir été diagnostiqué positif le 7 juillet, et attribué sa guérison à l’hydroxychloroquine.

Afp

MDI School