Benbouzid : Tous les moyens préventifs et médicaux disponibles dans les hôpitaux

Covid-19 : l'Algérie a atteint le pic le 29 avril dernier (Benbouzid)
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a affirmé, jeudi à Alger, que tous les moyens préventifs et médicaux avaient été garantis pour la prise en charge « adéquate » des patients impactés par la Covid-19 dans les différents hôpitaux du pays.
 
En réponse aux questions orales des membres du Conseil de la Nation, en plénière, sur les mesures prises pour endiguer l’expansion de la Covid-19 et les raisons inhérentes au retard accusé dans la réalisation de certains projets de santé dans plusieurs wilayas, M. Benbouzid a fait état de 51 centres affectés, au niveau de 15 wilayas, à la mise en quarantaine des citoyens rapatriés de l’étranger et de la mise en place d’un comité scientifique chargé du suivi de l’évolution de l’épidémie.
 
Ce comité a efficacement contribué au développement des traitements, au soutien de la stratégie nationale de lutte contre la pandémie et à l’augmentation du stock des moyens préventifs et médicaux, à l’instar des tests de dépistage, des médicaments ou encore des masques.
 
Au sujet de la disponibilité des masques, le ministre a révélé que le stock national était de l’ordre de 16 millions d’unités, soulignant que de nombreux secteurs continuent actuellement à produire plus de 2 millions de masques/jour, des masques conformes aux normes sanitaires à mettre à la disposition des citoyens à un prix raisonnable, a-t-il assuré.
 
Rappelant que 6000 lits de réanimation avaient été mobilisés au début de l’épidémie, M. Benbouzid a fait savoir que seuls 17% ont été utilisées. Il a cité, également, l’ouverture de 26 centres de dépistage sur l’ensemble du territoire national.
 
Dans ce sens, il a invité les citoyens au respect impératif des gestes barrières, à l’exemple de la distanciation sociale, l’hygiène et le port du masque, se félicitant des bons résultats des soins et du traitement prescrit, qui ont permis une baisse du nombre de décès de 30 à moins de 10 par jour.
 
Par ailleurs, M. Benbouzid a mis en avant l’importance de suivre les orientations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’amélioration des méthodes et du niveau des soins et de s’informer sur les plus importantes données relatives à la pandémie en vue d’endiguer sa propagation pour en finir avec ce virus et lever totalement le confinement dans les différentes wilayas du pays.
 
Il a rappelé, dans ce sens, les efforts et les démarches de l’ensemble des secteurs dans l’élaboration de protocoles sanitaires pour une reprise des différentes activités économiques, sociales et culturelles.
 
A une autre question sur les projets de santé en cours de réalisation dans les wilayas de Djelfa et de Laghouat, le ministre a annoncé la pose prochaine de la première pierre pour la réalisation d’un Centre anti cancer (CAC) à Djelfa, ainsi que l’inauguration prochaine d’un nouvel hôpital dans la région de Birine dans la même wilaya.
 
Pour ce qui est de la wilaya de Laghouat, cinq projets y sont en cours de réalisation, dont essentiellement, un Etablissement hospitalo-universitaire (EPH) d’une capacité de 240 lits, un CAC de 160 lits, un Etablissement hospitalier spécialisé Mère-Enfant, ainsi qu’un hôpital psychiatrique de 120 lits, pour couvrir les besoins sanitaires dans la wilaya et les régions environnantes, a encore fait savoir le ministre.
 
Des projets, dont la majeure partie enregistre un taux d’avancement de 60 à 90%, et dont l’inauguration devrait intervenir entre fin 2020 et début 2021, après leur dotation en équipements médicaux indispensables, a-t-il ajouté.
 
S’agissant de la promotion de l’Ecole Nationale de Formation Paramédicale de Laghouat en institut supérieur, le ministre a fait état d’un décret exécutif dans ce sens au niveau du Secrétariat Général du Gouvernement pour examen.
APS

MDI School