Le Consul du Maroc à Oran a quitté l’Algérie

Le Consul du Maroc à Oran a quitté l'Algérie

Le consul du Maroc à Oran Aherdane Boutaher a quitté l’Algérie après son rappel par le ministère marocain des affaires étrangères suite au dérapage qu’il a commis en mai dernier en qualifiant l’Algérie de « pays ennemi ».

Le désormais ancien consul du Maroc à Oran a quitté le territoire algérien et regagné son pays la semaine dernière, plus précisément la ville de Oujda. Il a embarqué à bord de l’un des avions de la compagnie aérienne Royal Air Maroc mobilisés pour rapatrier 300 ressortissants marocains bloqués en Algérie en raison de la fermeture des frontières entre les deux pays à cause de la pandémie du coronavirus (covid-19).

Le rappel de Aherdane Boutaher est intervenu après un entretien téléphonique entre le ministre des affaires étrangères, Sabri Boukadoum et son homologue marocain Nasser Bourita, lors duquel ce dernier s’était engagé à dissiper la problématique née des déclarations du diplomate en poste à Oran.

Pour rappel, le 12 mai dernier, le Consul du Maroc à Oran avait commis un grave dérapage en qualifiant l’Algérie de ‘pays ennemi’. « Comme vous le savez, nous sommes dans un pays ennemi. Je vous le dis en toute franchise », avait déclaré le consul marocain à des ressortissants marocains qui l’interpellait au sujet du retard accusé dans leur rapatriement. La déclaration du Consul du Maroc à Oran avait été filmée et partagée sur les réseaux sociaux.

Au lendemain des propos tenus par Aherdane Boutaher sur l’Algérie, le MAE Sabri Boukadoum avait convoqué l’ambassadeur du Maroc en Algérie pour « le confronter aux propos du consul général du Maroc à Oran lors d’un échange avec des citoyens marocains », avait indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Colloque MDI